mardi 10 mars 2015

Chaque jour c'est le même combat, être plus heureuse qu'hier.

Il faut que je vous dise. Ma vie change, ma vie prend un nouveau tournant. Je prends un nouveau chemin.

J'ai retrouvé du travail. Je commence très bientôt. La peur au ventre, tourmentée entre l'envie de retrouver une vie dite normale et l'envie de rester encore dans mon cocon parce que la vie dehors, elle m'ébranle un peu trop, elle me fait peur. La vraie vie, j'y goûte en parallèle, à petites doses, en fonction de mon état de santé, de mon état tout court, de mes envies, de mes besoins. J'y goûte quand j'ai décidé. Bientôt je n'aurais plus le choix.
J'ai décroché un contrat de 28heures, à à peine quelques minutes de chez moi. Le pied n'est ce pas ?! En apparence oui, c'est certain. Re travailler c'est le commencement. La base. Mais je signe un contrat d'un an. Ici. Alors que je n'ai qu'une envie, partir. Mais je ne suis pas prête, physiquement parlant pour le moment... C'était donc le meilleur choix. Ce qu'il faut dire.

Vous savez, je devrais être super contente. Mais je suis paralysée. Par la peur, l'incertitude. Et surtout, l'impression que je vais encore m’engouffrer à cœur perdu dans un truc qui me correspond pas ou peu. Je vais occuper un poste qui ne correspond pas à mes compétences, sous qualifié comme on pourrait dire. Je l'ai choisi, ce n'est pas le problème, je sais pertinemment qu'occuper un poste à responsabilité et sous pression ne me conviendrait plus pour le moment. Mais, j'ai d'autres envies, notamment celle de me reconvertir, dans un domaine totalement différent de ce que je fais actuellement. Mais cette reconversion inclurait de passer encore mes journées chez moi, car je ne veux pas retourner sur les bancs de l'école, je ferais tout ça par correspondance. Bref, vous voyez. 

Alors, bon, je relativise. Ce n'est QUE un an. Je suis bien placée pour dire que ça passe vite.
Mais j'avais tellement envie de partir d'ici, de déménager à la mer en 2015... ! 

Et sinon, j'ai rencontré quelqu'un. Je prends le pari de le dire ici, je sais que mon ex me lit peut être. Mais tant pis, c'est la vie. Chacun avance. J'ai choisi de vaincre mes peurs et de m'abandonner quelque peu à de nouveaux bras. Il est gentil, il me fait rire, énormément, trop peut être. Je ne compte plus le nombre de fois où je suis obligée de dire "faut qu'on se calme ça ne me réussit pas d'être énervée tout le temps". Je sais que je devrais plutôt être avec quelqu'un de calme, de reposant, quelqu'un qui m'apaise. Mais que c'est bon de rire, toujours, dans n'importe quelles circonstances. Peut être qu'encore une fois je me lance dans quelque chose qui va être nocif j'en sais trop rien. Tout ce que je sais c'est que c'est chouette...

Ma tête est ailleurs. Je voudrais profiter de ces derniers jours pour voir tous mes copains, faire tout ce que j'aime faire car je me répète sans cesse qu'une fois le boulot commencé je ne pourrais plus. Comme si ma vie allait s'arrêter. Alors oui ça va être difficile au début, oui j'ai peur de ne pas tenir le choc mais si je ne tente pas, comment le saurais-je?! 

Ce weekend j'ai voulu profiter, j'ai peu dormi, beaucoup marché, j'ai profité. Depuis je suis dans mon lit, bonne à rien. Ce simple petit exemple me donne envie de tout annuler et de ne pas signer ce contrat mais ...