dimanche 9 novembre 2014

Like the first day of my life

Vendredi a été un jour très particulier. Vendredi j'ai reçu ma lettre de licenciement. VOUS NE RÊVEZ PAS. 4 mois après le début de l'enfer. Oui clairement je considère ces 4 derniers mois, rythmés de lettre recommandées, de rendez-vous, d'appels à l'inspection du travail, aux avocats, aux personnes susceptibles de m'aider, comme 4 mois invivables.

Mais nous y sommes, la médecine du travail a reconnu mon mal être, et a bien vu que cette situation de stress permanent et de pression dans laquelle j'étais au travail n'arrangeais en rien ma santé, voir pire, la détériorais. Ça clairement, je l'ai en travers de la gorge mais bon, ainsi va la vie. Avant de reprendre le travail à mi temps je pouvais faire 1h30 de route, j'étais moins stressée etc, aujourd'hui, 40 min m'achève, etc etc. Bref là n'est pas la question.

J'ai donc reçu cette lettre tant attendue, quand j'ai vu le facteur arriver j'ai de suite su, je me suis empressée d'ouvrir la lettre et .... danse de la joie dans la baraque mon chat ne comprenais pas ce qu'il se passait et me regardait l'air de dire "elle est pas bien celle là". J'étais heureuse, mais heureuse, comme je ne l'avais pas été depuis longtemps !!!!! Quel soulagement, un boulet se détachait de ma cheville, clairement.

Le bonheur, la joie, l'excitation !!!!! Et, sur la lettre il était précisé que je pouvais passer dès que je voulais chercher papiers, solde tout compte etc, autant vous dire que je ne me suis pas fait prier !!
Je me suis habillé et GO ! Bon, arrivée là bas, désillusion "ah bah non rien n'est prêt fallait attendre qu'on t'appelle". "Euhhhhh c'est écrit noir sur blanc HEIN". Enfin bon, c'est pas grave, j'ai pu dire au revoir à mes collègues, et croyez moi, je me retenais de pas exploser de joie !! (désolé pour elles mais quel soulagement).

Qui aurai cru qu'un licenciement serait semblable au plus beau jour de ma courte vie. Triste réalité. Mais quand on a atteint le point de non retour...

Passé le bonheur immense de la nouvelle, place aux papiers, aux questionnement, aux doutes. Je n'ai jamais été au chômage, comment ça se passe, que faut il faire, pas faire, qui aller voir, et si je ne retrouve rien ?!

Mais je laisse ces questions de côtés pour le moment, j'ai encore jusqu'à fin 2014. Le temps pour moi de souffler, de me remettre de tout ça, et 2015, viens vite, je vais te BOUFFER.

17 commentaires:

  1. Félicitations ;) Le meilleur reste à venir ...

    RépondreSupprimer
  2. Une page se tourne, l'occasion de repartir sur de bonnes bases et de ne pas refaire les même erreurs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne considère pas avoir fait trop d'erreurs à ce niveau là ;) mais sur de nouvelles bases oui !!
      Bises

      Supprimer
  3. Un grand soulagement, je te souhaite un bon nouveau départ professionnel tout en faisant attention à toi!

    RépondreSupprimer
  4. Je suis vraiment heureuse pour toi <3

    RépondreSupprimer
  5. Je suis content pour toi ;)

    Ben maintenant, tu as qu'à faire blogueuse professionnel ;)

    RépondreSupprimer
  6. Ravie pour toi que tu sois enfin libérée et que tu puisses avancer sans ce poids! JE te souhaite de te sentir mieux et de trouver ta voie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle,
      j'espère que tu vas bien <3

      Supprimer
  7. Youpiiiii tu finis l'annee en beauté :-)
    Tu vas pouvoir souffler, retrouver un souffle de vie. Tu vas enfin avoir un gros poids en moins.
    Super contente pour toi Miss
    Des tonnes de bisous <3

    RépondreSupprimer
  8. Je comprend ce que tu veux dire quand tu parles d enfer au travail, ca fait 7 ans que je suis dans une ambiance difficile et je suis à un point de non retour, plus envie de rien! Merci pour ce billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 7 ans... tu as bien du courage !! Un conseil: pars avant qu'il ne soit trop tard. Je sais que ce n'est pas toujours simple, mais une fois la décision prise on revit !!!

      Supprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles