dimanche 23 novembre 2014

Je suis le parfait panel d'NRJ12

J'ai conscience d'être un cliché à moi toute seule.

Mais tant qu'il n'y avait que moi qui le pensais ça allait, SAUF QUE l'autre jour, une personne que je ne vois que peu, et que en soirée (autant vous dire que les soirées depuis 2 ans je les compte sur les doigts des mains) me dit "alors toi t'es le parfait panel d'NRJ12 quoi". J'avoue, sur le coup j'étais un peu vexée, mais je n'ai pu lutter... Pourquoi me direz-vous ?! Tout simplement parce que je venais de sortir LA phrase qui "a fait mouche" OU PAS. "Nabilla ? Moi jla trouve touchante". Clairement j'ai perdu toute crédibilité au moment même où j'ai prononcé cette phrase. Et comme si ce n'était pas assez j'ai en plus rajouté "bah quoi, moi j'ai regardé ALLO NABILLA et clairement on a pas vu la cruche qu'on nous présente dans les magazines on a vu une fille sensible, touchante...." blablabla la brune qui creuse son trou toute seule !

Mais que voulez, j'ai conscience que dire ça peut faire rire, mais c'est comme ça je la trouve touchante je la trouve touchante. Et puis voilà forcément on m'a demandé si je regardais les anges, l'île des vérités et tutti quanti. Ma réponse ? OUI ET J'ASSUME.

Je ne suis pas du tout contrariée par cette remarque, car il est vrai que la télé réalité, je regarde, je regarde en replay, je commente, je follow sur Twitter. Et alors? Je le vis plutôt bien. J'ai des goûts d'une fille de 16 ans, j'écoute Kendji (et jele trouve beau), je regarde Les Anges, les Princes de l'Amour, Secret Story.

Franchement? Vous pensez que c'est parce qu'on regarde ça qu'on est bête, nunuche ou autre?! J'ai 25 ans, j'ai le recul nécessaire pour regarder ses conneries surjouées de la télé (pas comme une fille de 12 ans par exemple), ça passe le temps et quand on a rien d'autre à faire clairement ça diverti !!! Et moi ça me plait. Cette réflexion, humoristique nous aura bien fait rire toute la soirée en tout cas.

Et j'en viens au point qui fâche. Je suis tout de même venu à me poser la question du "que pense les gens qui ne me connaissent pas de tout ça ?! Si ils m'entendaient parler que dirait ils?" Ma réponse fut claire et expéditive: ils penseront que je suis une greluche. Mais en fait, je m'en fiche totalement ! J'ai failli écrire: j'ai fais des études, j'ai un BAC+4 blablabla ... MAIS quand bien même je n'avais pas tout ça???? Moi je sais que regarder tout ça ne fait pas de moi une "débile" comme beaucoup le pensent.

Les clichés ont la vie dure, mais ne soyez pas dupes, je suis PERSUADÉE que beaucoup regardent en silence, de peur d'être jugé ou pointé du doigt. Mais OHH il est où le problème ???

Tout ça me fait repenser à une anecdote qui m'avait choquée, une collègue à moi (enfin ancienne collègue) a dit un jour "je vais au concert de Shy'm ce soir" et un autre collègue la regarde en mode choqué "pour ta fille j'espère???". Oui en l’occurrence c'était pour sa fille, mais si ça n'avait pas été le cas, il lui aurait jeté des tomates?! Ça me fait doucement sourire quand même tout ça...

Je ne supporte pas ces gens qui jugent, tout et rien. Chacun fait ce qu'il veut, chacun mène la vie qu'il veut peut importe que ça plaise aux gens, non mais oh !

Sur ce, je vais réserver ma place pour M.Pokora moi !


dimanche 16 novembre 2014

A vous ... ♥

Il y a des jours comme aujourd'hui, où je suis exténuée, d'avoir dormi que quelques heures, d'avoir passé la soirée dans un milieu un peu plus bruyant que la normale, d'avoir conduit etc etc. Mais aujourd'hui je suis tellement fière de vous avoir. Vous n'imaginez pas à quel point.

Je suis fière d'avoir un amour de meilleur ami qui me dit ok je fais un détour par chez toi comme ça on va à la soirée ensemble, tu conduis pour te remettre dans le bain mais si il y a un souci je suis là. Un amour qui me fait rire comme jamais, que j'aime taquiner pour tout et rien. Il y a des gens, comme lui, que l'on rencontre par hasard, à une soirée où l'on aurait pas du être, et au bout d'à peine 30 min on est déjà à se raconter nos vies, à rire comme si on se connaissait depuis des années. Trois ans que ça dure, et je compte bien le garder près de moi encore un moment. Je suis fière d'avoir un meilleur ami qui voit quand je suis fatiguée et qui me dit que c'est pas grave, que c'est de la bonne fatigue, qui me booste en me disant que le lendemain je serais fatiguée mais heureuse et fière de moi. Un meilleur ami qui quasi tous les jours m'écris pour savoir si j'ai fais mon sport de la journée parce que "il faut que tu recommences à faire travailler ton petit cœur mis au repos depuis trop longtemps". Je suis fière d'avoir un ami comme lui, qui ne me materne pas toujours, qui me dis parfois des choses que je ne veux pas entendre mais qui me le dit toujours pour mon bien. Quelqu'un qui a compris que cocoonner n'est pas la solution mais qui n'est pas dans l'excès non plus. Bref, quelqu'un de juste, qui parfois m'agace à me dire des choses que je ne veux pas entendre, mais que j'aime très fort. 

Et aujourd'hui, encore plus que d'habitude je suis fière d'avoir à mes côtés ma meilleure amie. Depuis 23 ans maintenant, même si on a pas toujours suivi les mêmes voies, on s'est toujours retrouvées au bout du chemin. Ma meilleure amie, c'est le genre d'amie qui t'invite à une soirée et qui te dit "j'ai changé les draps exprès pour toi tu vas dormir dans notre lit". C'est le genre d'amie que tu peux réveiller en pleine nuit, parce que tu as refusé de squatter son lit (et celui de son amoureux donc), car finalement tu n'arrives pas à dormir. C'est le genre d'amie avec un chéri qui, dès qu'il me voit arriver dans la chambre sort du lit pour me laisser sa place (et aller dormir par terre sur un matelas pourri). Ma meilleure amie, c'est le genre d'amie qui le lendemain me dit "putain dans la nuit j'ai arrêté de respirer un moment car tu bouges tellement pas que ça me faisait peur alors j'ai voulu écouter si je t'entendais respirer". Cette petite phrase, que son amoureux m'a aussi dit quelques minutes plus tard, c'est pas grand chose mais pour moi c'est tout. Ça montre, prouve et re-prouve tellement l'amour qu'ils peuvent avoir pour moi que ça me donne envie de chialer.

Je suis pas vraiment gâtée par la vie, mais ce que je sais c'est que je suis bien entourée. Vraiment. J'ai autour de moi des gens bienveillants, mais d'une force... Que ce soit eux, mes amours d'amis, ma famille bien sûr, vous qui me lisez et me réconfortez, félicitez, ou autre en fonction de ce que je peux vous écrire, et d'autres personnes, misent sur mon chemin durant ces deux dernières années qui m'aident à traverser tout ça. C'est tellement précieux. J'espère rendre à chacun d'entre vous, amis, famille, copines virtuels, petits anges sur mon épaule, tout l'amour que vous pouvez me donner chaque jour. Vraiment.

With L♥VE.

dimanche 9 novembre 2014

Like the first day of my life

Vendredi a été un jour très particulier. Vendredi j'ai reçu ma lettre de licenciement. VOUS NE RÊVEZ PAS. 4 mois après le début de l'enfer. Oui clairement je considère ces 4 derniers mois, rythmés de lettre recommandées, de rendez-vous, d'appels à l'inspection du travail, aux avocats, aux personnes susceptibles de m'aider, comme 4 mois invivables.

Mais nous y sommes, la médecine du travail a reconnu mon mal être, et a bien vu que cette situation de stress permanent et de pression dans laquelle j'étais au travail n'arrangeais en rien ma santé, voir pire, la détériorais. Ça clairement, je l'ai en travers de la gorge mais bon, ainsi va la vie. Avant de reprendre le travail à mi temps je pouvais faire 1h30 de route, j'étais moins stressée etc, aujourd'hui, 40 min m'achève, etc etc. Bref là n'est pas la question.

J'ai donc reçu cette lettre tant attendue, quand j'ai vu le facteur arriver j'ai de suite su, je me suis empressée d'ouvrir la lettre et .... danse de la joie dans la baraque mon chat ne comprenais pas ce qu'il se passait et me regardait l'air de dire "elle est pas bien celle là". J'étais heureuse, mais heureuse, comme je ne l'avais pas été depuis longtemps !!!!! Quel soulagement, un boulet se détachait de ma cheville, clairement.

Le bonheur, la joie, l'excitation !!!!! Et, sur la lettre il était précisé que je pouvais passer dès que je voulais chercher papiers, solde tout compte etc, autant vous dire que je ne me suis pas fait prier !!
Je me suis habillé et GO ! Bon, arrivée là bas, désillusion "ah bah non rien n'est prêt fallait attendre qu'on t'appelle". "Euhhhhh c'est écrit noir sur blanc HEIN". Enfin bon, c'est pas grave, j'ai pu dire au revoir à mes collègues, et croyez moi, je me retenais de pas exploser de joie !! (désolé pour elles mais quel soulagement).

Qui aurai cru qu'un licenciement serait semblable au plus beau jour de ma courte vie. Triste réalité. Mais quand on a atteint le point de non retour...

Passé le bonheur immense de la nouvelle, place aux papiers, aux questionnement, aux doutes. Je n'ai jamais été au chômage, comment ça se passe, que faut il faire, pas faire, qui aller voir, et si je ne retrouve rien ?!

Mais je laisse ces questions de côtés pour le moment, j'ai encore jusqu'à fin 2014. Le temps pour moi de souffler, de me remettre de tout ça, et 2015, viens vite, je vais te BOUFFER.

samedi 1 novembre 2014

Il était une fois ...

Les Jolies Plumes #5


Il était une fois ... Émilie.

Émilie est une petite fille sage, très sage. Très discrète, son passe temps préférée n'est ni regarder la télé, ni jouer aux barbies, non Émilie elle passe son temps dehors, allongée sur un plaid a carreaux bleu et rouges à regarder le ciel. Le ciel quand il est tout bleu, le ciel étoilé et surtout le ciel nuageux.
Pourquoi ? Parce que dès que les nuages pointent le bout de leur nez Émilie se sent bien.
Elle retrouve son nuage. Celui qui connaît ses moindres secrets. Comment ça ? Vous n'êtes pas au courant. Émilie le dit mais personne ne la croit. Nous avons tous un nuage, un nuage à nous.

Un nuage réconfortant, même quand il nous envoi de la pluie ou des orages. Un nuage qui connaît tout de nous. Émilie le sait, nos nuages savent tout de nous car ils ont nos livres de vie. Plein de livres. Des grands, des petits, des carrés, des rectangles, des avec des fleurs, d'autres avec des ballons, d'autres avec des animaux. Des livres personnalisés, en fonction de leurs propriétaires.

Émilie ne le dit plus, ces parents lui disent d'arrêter de dire des idioties comme elle raconte tout ça. Mais pourtant elle le sait tout là haut, ces petits nuages, tantôt en forme de cœur, tantôt en forme de licorne, tantôt en forme de ballon ou tout autre forme improbables, ils nous connaissent par cœur et savent même ce qu'ils va nous arriver demain. Les nuages, les livres qu'ils gardent au chaud, contiennent nos vies, passées, futures.

Certains sont bien propres, sans ratures, sans fautes d’orthographe, d'autres sont remplis de dessins et non de texte, d'autres ont des pages arrachées, des ratures, des gribouillis, certains ont même quelques pages vides...

Émilie, elle passe ces journées à s'imaginer les petits livres de chaque personne qu'elle croise, la maîtresse, le voisin, la copine de classe, et parfois même ses parents... Émilie, elle y croit dur comme fer et peut importe ce que disent les gens elle continue de rêver.

Et vous, il ressemble à quoi votre livre dans les nuages ?!


J'ai écrit ce texte dans le cadre de l'atelier Les Jolies Plumes, dont je suis heureuse de faire partie. Chaque mois nous vous proposerons un article sur un sujet que nous décidons à l'avance. Si l'aventure vous tente, n'hésitez pas à nous contacter par mail: latelierdesjoliesplumes@gmail.com et à nous rejoindre sur Twitter @lesjoliesplumes.