dimanche 17 août 2014

Je m'attends à tout sauf à toi

On s'est quittés... Avant son départ prévu dans 2 jours... Il se posait beaucoup de questions sur comment il allait gérer "sa jalousie maladive" (dixit lui même) à distance, et moi je savais que je ne tiendrais pas à toujours le rassurer en vain et à devoir me justifier pour lui prouver qu'il n'a pas a avoir peur.... 

On a pleuré, beaucoup. Puis on s'est dit, au revoir pour lui, à bientôt pour moi. Ce matin je recevais un long mail auquel j'ai décidé de répondre, et je vous le partage (pas en totalité mais presque). Suite à ça, il m'a demandé de ne plus lui écrire, puis il m'a renvoyé un message pour me dire qu'il voulait profiter de ces 2 jours.... Je suis partagée, perdue, incomplète et surtout mal. 

Lire son message a de suite stoppé mes larmes. Mais, si l'on se pose un peu, si on y réfléchis de plus près, l'envie est là oui, mais après ?! Ça va donner quoi ?! Je serais encore plus démolie, encore plus affaiblie ?
" Comme tu le dis, on a pris la bonne décision. On se tuait a petit feu si on continuait. Quand on est dans une impasse de la sorte, y'a plusieurs solutions, soit tu continues quand même mais tu te casses la gueule, tu te prends un mur, soit tu prends d'autres voies. C'est ce qu'on a fait et c'est le bon choix. Je préfère être malheureuse, une bonne fois, plutôt que de continuer en gardant en tête des choses qui à la fin font encore plus de mal et nous pourrissent. Le temps, le destin, l'avenir, la vie, nous, nous diras si notre avenir doit s'écrire ensemble. Je fais confiance à la vie. Ça fait mal de se dire 'au revoir" (tu sais que je déteste ce terme hein) mais c'est la seule façon de savoir qui l'on est vraiment... Et ça prouve aussi beaucoup de choses d'être capable de faire ça quand on a beaucoup de sentiments.
Tu me fais craquer. Tes ptits yeux, ton sourire, ton rire quand on se dit des bêtises et qu'on a l'impression d'avoir 5 ans. Tu crois en tes rêves, en tes convictions, tu te bats. T'as une force incroyable. Tu es doux, attentionné, tendre (et sauvage parfois). Tu as toujours été là pour moi, toujours. Et je crois que j'aurais jamais assez de mots pour te remercier. On a jamais fait tout ça pour moi, toi t'as toujours répondu présent. Je savais, et je sais que je peux compter sur toi. Tu m'a tiré vers le haut, tu m'as réconforté, t'as séché mes larmes... Et il est vrai que tu m'a tellement donné, on s'est tellement donné, que là, maintenant, j'ai peur, de moi sans toi...
C'était d'une belle intensité. Et je ne regrette rien.
Je suis loin d'être parfaite, j'suis chiante parce que oui je me plains tout le temps, j'ai sans cesse besoin d'être réconforter, parce que j'ai peur, de tout, de pas guérir, de ceci, de cela, qu'on ne m'aime plus, qu'on m'abandonne, etc etc... Tu sais pourquoi, en parti. Pourtant, les cicatrices du passé nous disent d'où l'on vient pas où on doit aller... Mais à mettre en pratique c'est pas gagné ;) !

Hier, à un certain moment j'ai vu en toi un homme que je ne connaissais pas, un homme qui se mettait des barrières, pour ne pas souffrir, je l'ai bien compris. J'espère que tu ne le prendra pas mal, mais baisse les armes de temps en temps, accorde toi le droit, d'avoir besoin de souffler. On est que des humains après tout. Tu me l'a bien prouvé quand tu as dis " et puis merde " et que tu m'a embrassé comme tu sais bien le faire.  Hier, te voir pleurer m'a déchiré, mais encore une fois j'ai pu voir que tu étais entier, et c'est une belle force que d'être ainsi.

Moi aussi je me projetais avec toi tu sais. Secrètement, le petit bébé sensible que j'étais (que je suis lol) rêvais à beaucoup...

Mais tu le dis très bien, arrivera ce qui arrivera...
Promets moi d'être bien aujourd'hui, de profiter de ta famille, de tes amis, moi je suis là, dans ton cœur. Profite de ces derniers moments.
Ne stresse pas trop pour ton départ, je crois en toi, je sais que tu vas faire de belles choses. Vis ton aventure à fond, vis ce que tu as a vivre, crois en toi, en tes rêves. Et, surtout, ne dis pas que tu n'as plus rien qui te pousse à revenir en France. Tu as plein de choses.
Je t'embrasse très fort,
Je t'aime,
Ta princesse. "

12 commentaires:

  1. Ce doit être autant difficile pour lui que pour toi !!!
    Mais ton message est très touchant et j'espère que la vie vous réunira à nouveau !
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Cela me donne la chair de poule, j'espère que la vie fera recroiser vos chemins, vous vous aimez. Et cela mérite que vous puissiez vivre votre amour :( Bon courage! Bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois, ton texte me met les larmes aux yeux (au bureau, ça fait tâche lol)
    Tu arrives à te dévoiler sur ton blog mais surtout avec lui et je t'admire pour ça. J'en serai incapable. Et pourtant j'en ai des choses enfouies en moi. Contrairement à ce que tu crois, c'est une force.

    Tu es d'un rare courage. Tu souffres et tu affrontes ta souffrance, tu le regardes en face. Rare sont les personnes qui sont capables d'en faire autant.

    Je n'ai malheureusement pas les mots qui sauront te soulager ni la solution miracle mais le fait de prendre le problème à bras le corps est pour moi le seul chemin acceptable. Pour le reste, le temps.

    C'est peut être naïf, facile ou même carrément idiot mais je me plais à croire que ceux qui doivent être ensemble finissent forcément par se retrouver.

    Je pense fort à toi.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  4. <3 Courage miss, je t'envoie plein de pensées!

    RépondreSupprimer
  5. Le départ était inéluctable si je me souviens bien. Il est quelques fois difficile de se dire aurevoir, mais quelques fois nous n'avons pas le choix.
    J'ai beaucoup aimé cette phrase "Pourtant, les cicatrices du passé nous disent d'où l'on vient pas où on doit aller".
    Continues à avancer ma belle, avec toutes ces belles choses, ces souvenirs au fond du coeur. Nul ne connait l'avenir. Tu as le pouvoir de le rendre très beau (avec ou sans lui).
    Grosses bises et douces pensées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ... Je verrais ce que la vie me réserve !!
      Gros bisous

      Supprimer
  6. Retomber aujourd'hui sur cet article (il était dans mes marques page pour le lire plus tard)
    Je l'aurai lu au moment où tu l'as publié, il ne m'aurait pas autant parlé que maintenant.
    Un triste echo en moi...
    Mais on s'en sortira hein!
    Et puis j'aime cette idée selon laquelle 2 personnes qui doivent être ensemble finissent pas se retrouver!

    RépondreSupprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles