jeudi 10 juillet 2014

Aux hypersensibles...

Il y a un an je vous parlais hypersensibilité, ici, ici et encore ici

Aujourd'hui, je me rends compte que ce trait de caractère prend de plus en plus de place dans ma vie car je l'accepte, je ne le refoule plus. Alors, c'est loin d'être simple tous les jours. Tenez encore cette semaine, j'avais beau être en colère je n'ai su retenir mes larmes devant mon patron qui m'apprenait qu'il ne souhaitait plus signer ma rupture conventionnelle (qui est devenue vitale pour moi, mais c'est un autre sujet, si vous me suivez sur HC vous savez).

Qu'importe, c'est moi. Ça fait partie de moi, et je suis née ainsi. Je ne le suis pas devenue je le suis depuis toujours. Les périodes de la vie, les évènements, les expériences, tout ça a fait que parfois cette partie de moi se faisait plus présente que d'autres. Mais elle ne m'a jamais quittée

Au départ, je ne l'a voyais pas, je pensais juste que j'étais une chochotte, une peureuse, une fille à maman comme on peut l'entendre souvent quand nous sommes petits. Ensuite, j'ai grandi, mais bien sûr, elle a grandi avec moi, logique. Alors je l'ai refoulée, je l'ai mise de côté, j'ai tout fait pour l'étouffer. Et puis, la vie est bien faite. Je m'y suis un peu plus intéressée, j'ai lu, beaucoup. Je l'ai écouté aussi, j'ai compris ce dont elle avait besoin pour être bien, pour grandir avec moi, pour qu'on grandisse ensemble, pour qu'on ne soit plus en conflit. 

Alors, à toutes les hypersensibles qui passent par là. Stop, nous ne sommes pas des pleurnicheuses. Nous sommes nous, nous avons ce petit plus.

Oui je le considère comme un plus. Qui nous permet de ressentir les choses plus intensément, plus profondément, plus directement aussi. Chez nous on prend tout en pleine face. Mais, et alors ?! On a le mérite de vivre pleinement. Ça fait mal souvent c'est sur. On a la chance, je dis bien la chance de ressentir des choses imperceptibles pour d'autres. D'avoir ce sentiment de "prémonition".

Mettez à profit cette chance, chouchoutez votre hypersensibilité, laissez la s'exprimer. Vous découvrirez tellement de belles choses. Chaque jour, je m’épanouis un peu plus car je suis en accord avec moi même. Je n'ai plus de carapace, je ne cherche plus à jouer la dure, à tenir bon quand je sens que je vais craquer. 

Cela ne fait pas de moi, de nous, quelqu'un de faible. Au contraire, c'est une grande force que de s'accepter telle que nous sommes. Nos émotions nous dépassent et alors, nous vivons tout un peu plus fort que les autres aussi, mais c'est comme ça, c'est notre cerveau qui veut ça, on est fait comme ça. Nous sommes plus sensibles à l'hyperstimulation, notre cerveau est plus réactif que d'autres aux stimulis extérieurs. Notre cerveau est plus vite "saturé". Mais comme nous vivons tout plus fort, je pense vraiment pas me tromper en disant que nous sommes beaucoup plus fort(e)s que ceux que les autres et nous mêmes pouvons penser. La vie d'une hypersensible est très riche, car plus stimulée que la moyenne, nous devons donc faire face à plus de choses. 

Notre empathie est développée, mettons là à profit. Arrivons à mettre de la distance aussi avec certaines choses pour ne plus se laisser envahir et déborder. Acceptons la colère des gens, ne la prenons pas pour nous. Quelqu'un en colère, c'est quelqu'un qui a un souci avec lui même et qui évacue son mal sur quelqu'un d'autre. Alors non ce n'est pas parce que telle ou telle personne nous a mal parlé, mal répondu que nous sommes la faute du problème.

Relativisons. Soyons conscients de ça. L'hypersensibilité, a ses défauts mais surtout ses qualités. Acceptons la dans sa globalité. Et arrêtons les préjugés trop souvent entendus à notre égard. Nous ne sommes pas ce que les autres pensent.

Ps: je ne prétends en aucun cas être l'hypersensible assumée de A à Z et à 100%, loin de là. Ceux qui me connaissent le savent, ce n'est pas facile tous les jours, mais si on comprend notre fonctionnement, nos réactions, on le vis un peu mieux je pense. Avec le recul.


17 commentaires:

  1. Je l'accepte aussi et la considère comme une force, mais parfois un peu envahissante, quand même !
    Merci pour tes mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu envahissante, c'est sûr...
      Entre hypersensibles on se comprends ... ♥

      Supprimer
  2. J'ai du mal à gérer ça aussi, surtout dans le cadre du travail où je me suis entendu dire plusieurs fois qu'il fallait que j'arrête d'agir comme ça parce que j'avais plus l'âge, etc. J'apprends à prendre une grande inspiration pour ne pas avoir les tremolos dans la voix et être incapable de parler dès que je suis énervée, j'aime pas être la fille qui pleure "pour un rien" et qui ne sait pas gérer ses émotions mais j'y peux rien, tout me touche profondément et la moindre émotion me submerge en quelques secondes. J'aimerais être capable de lâcher prise comme tu le décris dans ton article!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me reconnais tellement la dedans... Je suis comme toi quand je suis énervée, je pleure. Mais maintenant, je pleure certes, mais je dis en même temps ce que j'ai a dire. Tant pis si on ne me prends pas au sérieux parce que je verse des larmes, etc... Une fois, je me suis retenue, face à un quelqu'un qui m'a vraiment mal parlé au boulot, ce jour là j'ai ressenti mon corps entier se tordre de douleur l'intérieur (c'est pas très compréhensif dis comme ça) et en gros c'était soit les larmes qui sortaient soit je vomissais, clairement. J'ai donc pleuré ^^ ! Et depuis cette fois, je ne les retiens, ça peut tellement détruire de l'intérieur de refouler ses émotions.
      Courage, je suis persuadée qu'on peut réussir à lâcher prise, et puis on peut se soutenir aussi entre hypersensibles :)

      Supprimer
  3. Je suis tout à fait d'accord avec toi, c'est vraiment un plus, surtout quand tu parles d'intuition, je lui fais pleinement confiance, elle m'a souvent servi et ne m'a jamais trahi ;) bises et à la prochaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme moi, toujours écouter sa petite voix intérieure ;))

      Supprimer
  4. C'est sûr que l'hypersensibilité peut être une force, une fois que l'on se connaît bien et surtout qu'on a appris "à canaliser tout ça", car les émotions peuvent bien souvent nous trahir et peuvent aussi nous emporter ! La méditation est excellente pour ça, car elle aide justement à prendre le recul nécessaire !
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Coucou! Merci encore pour ton article, et puis aussi tout les autres :) Je m'y reconnais tellement et ça fait juste du bien de savoir qu'on est pas tout seul et que être hypersensible n'est pas une tare même si au quotidien, le fait de sentir les choses tellement pleinement n'est pas toujours facile.
    <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne me remercie pas ! Tant mieux si tu t'y reconnais ça réconforte de savoir qu'on est pas seule à vivre ça !!! Non ce n'est pas une tare, mais il faut l'apprivoiser et ce n'est pas simple tous les jours, mais on va y arriver !!! :)

      Supprimer
  6. Je me reconnais dans tes mots et qu'est ce que ça m'énerve quand on me dit que je dois arrêter de pleurer, que je suis trop sensible, émotive, que j'ai trop d'empathie, je contrôle pas toujours toutes ces émotions, et puis pour les personnes hypersensibles qu'est ce que ça fait du bien de pouvoir évacuer toutes nos émotions ! Et puis au moins on a la chance de pouvoir dire que l'on vit, que l'on ressent tout et oui c'est une force et une chance (même si dans certaines situations c'est pas toujours évident :/ )

    RépondreSupprimer
  7. Ma femme est une hypersensible et je l'aime comme ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux !! C'est pas toujours simple pour les conjoints de comprendre...

      Supprimer
    2. Ouai, mais moi, je suis le meilleur de tous les conjoints :)

      et surtout le plus modeste ;)

      Supprimer
    3. Ahah je vois ça !! Mais trève de plaisanterie, c'est vrai que c'est compliqué de trouver quelqu'un qui comprend ce trait de caractère, ou qui ne nous le reproche pas !

      Supprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles