mercredi 4 juin 2014

Passion. Passionnée. Passionnément. ACTE 5

Un jeune homme assis près d'eux observe la scène depuis toute à l'heure. Il regarde cette jeune femme, il la trouve belle. Il voit une femme mince, grande, aux yeux bleus tellement pétillants mais tellement emplis de larmes qu'il n'arrive pas à savoir si elle est heureuse ou non. Ce jour là, dans sa petite robe noire elle semble s'être apprêtée pour l'occasion. 

Ce qu'il ne sait pas c'est qu'avant ce rendez vous, elle a versée toutes les larmes de son corps, les nerfs, le stress, la peur de ce rendez-vous, de ce nouveau bonjour, de cette supposée nouvelle page. Elle y allait avec l'espoir que son ancien amour partage ses sentiments, son ressenti. Dans l'espoir qu'il ait changé, grandi, muri. Dans l'espoir que ses 4 ans aient fait de lui un homme aux épaules solides, un homme qui n'ait plus peur de l'avenir et qui affronte ses choix, ses colères, ses décisions. Non, tout ça, le jeune d'à côté ne le savait pas. Il voyait tout simplement un couple, en train de se séparer, de se rabibocher, de se disputer, il ne savait pas exactement. Mais c'était un couple qu'il voyait, pas deux personnes séparées depuis des années.

Les amoureux fraichement retrouvés, partent, ensemble. Elle lui serre la main tellement fort qu'elle en a mal mais qu'importe, qu'il est bon de sentir à nouveau sa peau contre la sienne. Elle n'a plus envie de penser à avant, à après, elle profite de l'instant présent. Elle pleure toujours, de joie, de tristesse, de fatigue, elle n'arrive même plus à savoir. Elle finit par s'arrêter, lui lâche la main et part s’asseoir sur un banc tout près.

Il la regarde, de loin, la laisse s'installer. Il n'arrive pas à croire ce qui est en train de se passer, il n'arrive pas à croire qu'elle est là face à lui, elle est tellement belle, il la regarde avec tellement de douceur et de tendresse qu'il en est lui même étonné. Comment as t il pu continuer si longtemps sans elle. Il s'approche tout doucement, la regarde avec une intensité qui la traverse, lui prend le visage pour l'embrasser tendrement d'abord et si fougueusement ensuite qu'ils en restent eux même scotchés. Rien n'est perdu, ils ont tout retrouvé. L'amour ne s'oublie pas, les émotions qui vont avec non plus

Il s'assoit à côté d'elle, enlève sa bague. Une bague toute fine en or, qu'il a depuis plusieurs années. Rien de vulgaire, pas le genre de bagues à l'américaine, non une petite bague que l'on pourrait prendre pour une alliance si il ne la portait pas à la main droite. Il enlève sa bague, et la lui passe au doigt. L'annulaire gauche, comme il aimait tant le faire au début de leur relation. Et comme avant, elle le regarde en souriant, elle retrouve celui qui des années auparavant l'a fait rêver. Une bague passée au doigt, ce n'est rien, mais pour cette romantique si émotive s'était chargé de signification.

Sans trop savoir pourquoi, elle regarde sa main, elle tourne la tête, le regarde, et tout doucement un oui sort de sa bouche. Elle même étonnée de ce qu'elle vient de dire, elle s'empresse de mettre sa main devant sa bouche comme pour ravaler ses mots....


6 commentaires:

  1. Comme d’habitude: VIVEMENT LA PROCHAINE ! Ce teasing à chaque fois c’est beaucoup trop court ! Écris un livre, je l’achète direct :)

    RépondreSupprimer
  2. J'adore =) !!! Très beau texte ...
    Sarah

    RépondreSupprimer
  3. C'est trop beau TT mon cœur en guimauve fond à chacun de tes mots !

    RépondreSupprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles