jeudi 29 mai 2014

Des nouvelles...

Après vous avoir bassiné toute l'année 2013 avec mes problèmes de santé, il y a quasi 3 mois je vous disais que je reprenais enfin le travail à mi temps thérapeutique. Et depuis, il est vrai que je ne vous ai pas trop parlé de tout ça...

Donc, la reprise a été difficile. De plus, elle est tombée en même temps que toutes ses histoires avec l'ex... Mais même si c'était dur, ça me faisait un peu oublier le quotidien. Et surtout je me sentais un peu plus "normale". Bien sûr, après 15 mois d'arrêt je n'ai pas retrouvé mon poste comme je l'avais "laissé". J'avais de nouvelles fonctions, un nouveau chef, un nouveau bureau. Puis en 3 mois j'ai à nouveau eu tout ça. En gros, à l'heure actuelle je n'ai plus les mêmes fonctions, plus le même chef et plus le même bureau que quand je suis revenue...
Je vous épargne les détails mais pour faire court, mon nouveau chef ne voulait pas travailler avec moi (nos caractères ne collaient pas, apparemment, et le fait que je bosse 3h30 par jour était un souci), j'ai donc changé de boss pour travailler maintenant avec le directeur de la société. Qui me dit au moins une fois par semaine: le problème c'est le mi temps thérapeutique (désolé d'avoir été malade HEIN), qui cherche la petite bête pour tout et rien, qui quand je lui dis ses 4 vérités (oui fallait que ça pète sorte) me crie dessus en me disant que je suis qu'une petite mijoré. TOTALE AMBIANCE LES GARS. Bref, la dessus je suis en accord avec moi même, j'ai dis ce que j'avais à dire, ça ne lui a pas plus, mais j'ai réussi à lui tenir tête car non me crier dessus n'est pas une solution cher patron. Je suis fière de moi d'avoir tenu le coup.

Niveau santé, la fatigue est toujours présente, mais c'est normal je savais bien que j'allais pas être en totale forme non plus. Les maux de tête sont présents mais moins qu'avant, les vertiges aussi. Dans l'ensemble tout va mieux. Je ne peux toujours pas sortir jusqu'à 4h du mat, je ne peux toujours pas conduire seule la nuit (mon intolérance à la lumière me joue encore des tours et la nuit c'est encore pire avec les phares etc), je ne peux toujours pas fréquenter les lieux bruyants. L'angoisse engendrée par la maladie est toujours là mais j'y travaille aussi. Le plus dur reste quand même à faire la différence entre les symptômes de mon angoisse et ceux de la maladie. Mais en gros, tout s'améliore, lentement, un peu trop à mon goût mais après 1 an et demi j'ai appris à faire preuve de patience donc ça va. 

Cette semaine j'ai revu mon neurologue, qui m'a confirmé que c'était normal. Que ça mettait des mois, des années à se résorber. Que même si parfois ça stagne un peu avec le temps tout rentrera dans l'ordre. Je suis ressortie plus légère car il m'a confirmé que le problème de ces maladies neurologiques qu'on ne voit pas était le non prise au sérieux du malade par les autres. Mais il m'a bien dit, que non ce n'était pas dans ma tête, que parfois les gens dans mon cas ne tiennent pas la reprise du travail et retombent en arrêt ce qui n'est pas mon cas donc c'est une très bonne chose !!! Bon par contre, il m'a dit que forcément la reprise à temps plein ne se ferait pas de suite, il prévoit encore 3 mois de mi temps thérapeutique. Je redoute la réaction de mon patron, mais, comme je lui ai déjà dit, si ça ne lui plait pas on s'arrange pour que je parte, pas besoin de chercher la petite bête ou de me mettre au placard.

Alors, certes, j'ai bientôt 25 ans, et pas la vie que je devrais avoir mais bon, ça ira mieux. Et ce n'est pas des années de perdue, sans ça, je pense que je me serais perdue. Là, même si je ne sais pas exactement où je vais, je sais ce que je veux et ce qu'il me faut. J'aimerais pouvoir travailler plus que 3h30 sans avoir à me coucher ensuite, j'aimerais me dire "ce weekend on part à 4 heures de route et ça va aller", j'aimerais me dire " chouette, petit bar avec les copains ce soir, et pas besoin de quelqu'un j'y vais seule en voiture", j'aimerais mais je ne peux pas.

 
Alors j'accepte. Parfois plus difficilement que d'autres, mais j'accepte.


17 commentaires:

  1. Je te souhaite plain de courage pour les mois à venir. Je suis presque dans le même cas que toi et l'irrespect des gens face à la maladie est tout simplement affligeant. Ma boss me fait payer mon absence en permanence. Quelle lutte pour ne pas lui hurler dessus en retour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courage à toi aussi alors !!! C'est pas simple hein !!!
      Pour l'avoir testé, je te garantis que hurler en retour ne change rien, par contre, rester calme et lui dire tout simplement de ne pas crier va le faire se sentir très con. Moi quand il m'a fait ça je répétais sans cesse "avec tout le respect que je vous dois, vous avez beau être mon patron ça ne vous donne pas le droit de me crier dessus" je t'assure qu'au bout de la 3eme fois que j'ai dis ça il a arrêté de crier !! lol.
      Si tu as envie d'en parler, n'hésites pas !
      Gros bisous

      Supprimer
  2. Le plus important est que tu te soignes et bien, et que tu prennes soin de toi. Fuck off le patron abjecte. Non mais je rêve, te reprocher un mi temps thérapeutique (c'est pas comme si tu avais décidé d'être malade !!!)
    En tout cas, tu peux être fière de toi, en tout cas, nous on l'est. Continue sur ta lancée.
    Des bisous copine <3 <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, comme si ça me plaisait tu sais !!
      Merci ma belle, vous êtes un soutient très important pour moi ♥ ♥

      Supprimer
  3. Il est vrai que les gens ne comprennent que rarement la situation face à la maladie, j'espère qu'ils n'auront jamais besoin de la subir pour comprendre, mais c'est vrai qu'un peu de tolérance et de patience ne ferait pas de mal dans notre monde. La maladie ne se voit pas forcément, on peut avoir bonne mine et être malade, alors on se prend des jugements dans la tronche gratuitement, qu'est-ce que c'est agréable.. et encore s'il n'y avait que ça. Je te souhaite bien du courage, car il en faut, j'espère qu'il y a dans ton entourage des personnes compréhensives, à la prochaine :)

    RépondreSupprimer
  4. Tu remontes doucement la pente ma belle. Laisse toi le temps. Ceux qui ne comprennent pas sont des abrutis (excuse moi du terme).
    Plein de courage pour la suite. You rock!!!

    RépondreSupprimer
  5. Des bisous, du soleil et du courage :-))
    je trouve que tu vas vite en progres. On aimerait tourner la page et se dire: aujourd'hui je ne suis plus malade, je reprends a temps plein mon taf mais il faut du temps au temps.
    Belle reaction face a ton taf; j'espere qu'ils comprendront tot ou tard que tu ne le fais pas expres d'etre malade!!!!!
    Bisousss a toi ma Belle et bon weekend ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi, mais je pense que je dois me faire une raison, ils ne comprendrons pas. Mais ce n'est pas grave, tant pis pour eux j'ai envie de dire. Même si c'est dur à accepter !
      Gros Bisous à toi aussi, et j'espère que tu vas bien !!

      Supprimer
  6. Bonne idée d'avoir écrit cet article! C'est quoi ta maladie en fait si ce n'est pas trop indiscret?
    Tu peux être fière de toi de réussir à avancer autant du côté personnel, que du côté professionnel, de réussir à gérer les deux en même temps. Continue sur cette lancée, tu es bien partie! Courage <3 Et tu as raison de t'affirmer face à tes boss!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une fuite de liquide céphalo rachidien !
      Merci pour tes encouragements, gros bisous

      Supprimer
    2. Ah oui d'accord, ça ne m'évoque pas grand chose, mais ça n'a pas l'air très très sympa en effet... Le corps fait vraiment des trucs bizarres parfois... Courage en tout cas, c'est bien que tu surmontes ça petit à petit!

      Supprimer
  7. Le truc est que les patrons sont tellement habitués à ce que certaines personnes se mettent en arrêt pour rien, que quand c'est vraiment nécessaire ils agissent comme des c*ns !!! J'espère que ça ira mieux, mais en tout cas prends soin de toi !! Plein de courage :*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah après je pense que les personnes à blamer sont les médecins, mais je pense que ça devient de plus en plus rien les médecins qui mettent des arrêts non justifiés !

      Supprimer
  8. Ben je vois que de bonne choses là-dedans :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien tu vois toujours le positif toi !! Tant mieux :)

      Supprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles