dimanche 23 mars 2014

En Mars ...

J'ai aimé:

♥ Voir ma vie avancer de façon significative en reprenant le travail. Constater que même après 15 mois on oublie pas autant qu'on ne le pense et qu'on re maîtrise très vite les logiciels etc. Voir que mes collègues ne me maternent pas et n'ont pas "pitié" de moi, je suis revenue et je suis la même à leurs yeux, du moins c'est ce que je ressens, et c'est le principal. 

Le soleil, porter des converses blanches sans chaussettes jean retroussé, mettre mon manteau au placard et sortir mon trench et mes blazers.

♥ Prendre de la hauteur par rapport à une situation pesante, réussir à en reprendre un peu le contrôle et me sentir un peu plus légère et détachée face à ça.

♥ Jouer au baby foot avec mes copains, crier à chaque but marqué et leur mettre une raclée.

♥ Croiser un ex en soirée et voir que je ne le laisse pas indifférente (ça fait du bien à l'égo parfois, j'vous jure. Ne me jugez pas :D)

♥ Entendre une collègue me dire: " quel plaisir de bosser en face de toi maintenant, hier en rentrant mon copain m'a dit 'tiens, t'es pas énervée pour une fois en rentrant du boulot' et c'est grâce à toi"


J'ai moins aimé:

♥ Ne pas réussir à maîtriser l'après travail et avoir des fichues crises d'angoisses en rentrant à la maison

♥ Être impatiente, et vouloir tout tout de suite: la santé, l'amour beau et simple, entre autres.

♥ Faire des achats compulsifs: mais pourquoi j'ai acheté tout ça sans même essayer ???? (et oui je fais partie de celle qui quand ça ne va pas vont dans le premier zara du coin)

♥ Voir ma pile de livres et de magazines continuer à s'empiler: je n'arrive plus à lire, mais plus du tout. Quelqu'un sait m'expliquer pourquoi ??


Mars m'a mis à plat. Reprendre un rythme, gérer angoisse, et fatigue, réhabituer mon corps à être plus actif, n'est pas une partie de plaisir mais il fallait bien passer par là. Mais Mars m'a aussi permis d'ouvrir une nouvelle page, que j'écris chaque jour, avec un peu plus de détermination, d'envie et de courage. Y croire c'est déjà faire la moitié du chemin

Rendez vous en Avril.


dimanche 9 mars 2014

C'est une nouvelle vie.

Demain, après près de 15 mois d'arrêt maladie je reprends le boulot. A mi temps pour commencer.

Ce matin je me suis réveillée, prise de panique, le cœur battant beaucoup plus vite que la normale, sueurs froides, tremblements... Qu'on se le dise. J'ai peur, très peur j'angoisse. Et en même temps j'ai hâte, très hâte, car reprise du boulot rime avec reprise d'une vie normale. Ou presque. Et elle me manque, la vie, la vraie. Celle où on ne se pose pas 1001 questions avant de faire des choses banales. Celle où on travaille du lundi au vendredi et qu'on passe le weekend à profiter de la vie. 


Je retourne au boulot mais je vais occuper un poste différent de celui que j'occupais avant. Je quitte l'open-space et mes collègues qui y travaillent pour un nouveau bureau, avec de nouveaux collègues. Notamment une fille, qui a à priori dans mes âges et qui me remplace en intérim pour une certaine partie de mon travail. Espérons que l'on s'entende bien. Je dois avouer que j'ai un peu peur, car je vais revenir après autant de temps et elle a en quelque sorte pris ma place (ce qui ceci dit est tout à fait normal, si on ne m'avait pas remplacé je me serais posé des questions sur mon poste). Alors forcément je me dis et si elle bosse mieux que moi ? Et si il préfère la garder elle et me virer parce qu'elle fait mieux l'affaire? Et bien advienne que pourra. Après tout, je n'ai que 24 ans, et toute la vie devant moi.

Et puis, d'un côté je me dis, je tourne actuellement une grande page de ma vie. Je laisse derrière moi ces mois de galère, cette année difficile, pour des jours plus que meilleurs. Donc, j'ai décidé de me laisser vivre. Du moins je vais essayer. Reprendre mon boulot, sans pression, faire mon taf comme je sais le faire. Reprendre petit à petit mon autonomie, mon indépendance, et ça va faire un bien fou.

Qu'on se le dise, ces 15 derniers mois ont été durs, mais j'ai réussi à m'en sortir. J'ai appris beaucoup de choses, sur moi, sur les gens, sur la vie. Je ne le dis pas souvent, mais aujourd'hui, j'ai beau avoir peur etc je suis fière de moi. Fière d'avoir su m'entourer comme il le fallait, fière de ne pas avoir baissé les bras, fière d'avoir toujours cru en moi.
Bien sur, ma vie actuelle n'est pas une vie "normale". J'ai toujours ancré en moi la peur que la maladie revienne, la peur et les angoisses aussi qu'elle a amené avec elle. Mais maintenant, je sais écouter mon corps. Je ne le laisserais plus à l'abandon jusqu’à ce qu'il tire lui même la sonnette d'alarme. Je sais quand je dois m'arrêter ou non. Le chemin est encore long, mais il devient plus clair, plus lumineux, plus rayonnant. 

Demain, sera l'une des dernières étapes de ce chemin, on ne sait pas si comment elle va se dérouler, ni combien de temps. Laissera t elle des dommages collatéraux? Sera t elle une belle étape? Qu'importe, je dois la passer. Et puis comme on dit, rien ne sert de faire de plans sur la comète, arrivera ce qui doit arriver, mais je n'oublie pas une chose " je crois en moi, je suis forte, ça va le faire " ;)

Demain, ne sera sans doute pas le premier jour du reste de ma vie, mais chaque jour qui passe m'y emmène.

jeudi 6 mars 2014

Et si on faisait ça ?

Si on vivait pour soi, sans penser " ah oui mais là chéri va penser ça, maman va dire ci, copine va dire ça, "....

Mon côté 'entière' me fait soit m'ouvrir totalement aux gens soit pas du tout. Je connais très peu la demi mesure, même si j'y travaille. Ces derniers temps, j'ai eu besoin de l'avis de mon entourage, plus ou moins proche. Et, si je demande l'avis de mon entourage, je veux qu'il soit objectif, je veux qu'on me dise vraiment ce qu'on pense, je veux qu'on me conforte ou non dans mes choix, je veux qu'on me dise quand on pense que je suis dans la mauvaise direction. Bref, je veux savoir ce que pense les autres, d'une situation que je n'arrive pas toujours, voir rarement à maîtriser. 

Tout ça pour dire, que à trop demander autour de soi, à trop essayer de se faire rassurer ou non d'ailleurs on peut vite s'y perdre. Et là plusieurs questions se posent....

Pourquoi demander l'avis des gens quand on sait pertinemment que du coup ça va nous faire réfléchir et nous prendre la tête? Parce que les autres, ont toujours une vue plus objective sur la situation. C'est bien connu quand on a la tête dans le guidon on ne voit pas grand chose et l'entourage peut nous être d'une aide précieuse. Certes. MAIS. Derrière tout ça se cache quoi? Un putain de manque de confiance en soi? Une perte totale du contrôle des choses? Un besoin de reconnaissance? Pourquoi chercher l'approbation ailleurs quand on sait que de toute manière seul nous même pouvons décider et prendre en main notre vie, assumer nos choix, nos erreurs, nos envies.

♥ Les autres sont-ils si objectifs sachant que la situation leur est racontée selon notre vision des choses? La encore, des questions se posent. Quand on parle de nos problèmes etc etc on les raconte selon nos états d'âmes, notre vision des choses et pour le coup l'objectivité des autres en prend aussi un coup ...

Tout ça pour dire, que oui, je pense que clairement on a besoin des autres pour y voir plus clair, pour être épaulé, écouté, soutenu etc. C'est normal, c'est la vie, c'est l'amour, c'est l'amitié, c'est tout ces gens qui nous aiment, qu'on aime et qu'on a envie de voir heureux. Oui les bisounours quoi, ou presque ;)

Ne perdons pas ça, loin de là, mais la clé reste, j'en suis persuadée dans la confiance en soi. Fichue confiance qui nous échappe si souvent et qui pourtant nous aidera pas mal. Comme dirait une amie "rassure toi, aime toi, t'es au top". Si on se le répète chaque jour ça va bien finir par marcher non ?!;)

Je profite de ce petit article pour faire tout plein de bisous à mes copines blogueuses Camille et Elodie qui sont bien présentes en ce moment,
merci les filles. C'est ça aussi la blogo ♥ ♥

lundi 3 mars 2014

Tu as déjà forcément entendu ....


Ces petites phrases au détour d'un bureau ou de la machine à café:


♥ T'es au courant que Jacqueline elle se fait payer ses heures sup alors que nous on peut se les foutre au cul !!! C'est dégueulasse. Elle se tape le patron je vois pas d'autres explications

♥ C'est quiiiiiii qui a amené les viennoiseries là? Pourquoi ? Ah cool son CDI !! Dommage, dans 6 mois il seras viré

♥ Tout est prétexte a bouffer ici: ton arrivée, ton CDI, ton anniversaire, ta fête, tes 1 an dans la boite (si tu les passe), ton licenciement. Preuve en est, regarde Machine, elle a pris 5 kilos déjà, ça fait 6 mois qu'elle est là

♥ Et ta fille, la gastro ça va ? Et ton mari s'est bon il a de nouveau envie de toi ? (oups)

♥ Ca va ? Non c'est lundi, vivement vendredi 

♥ Non mais celle là, elle crois qu'elle est la seule à bosser ou quoi !!!

♥ Euuuuuh non mais là je dis non, je suis désolé mais c'est pas écrit dans mon contrat. Je bosse pas pour les beaux yeux du patron MOI, surtout vu ce que je gagne à la fin du moi

♥ Est ce que Jean Louis de la compta à une meuf ??? J'en sais rien chérie, mais tu sais les relations entre collègues c'est mal (dit-elle)

♥ Si je veux aller boire un verre avec toi après le boulot ? Mais bien sur "

♥ Euh vous pouvez aller parler ailleurs j'ai du boulot moi !!!!!

♥ Pour 17h ? Ces 3 dossiers ? pas de souci (aaaaahhhhhhhh)

♥ On fait comment pour les vacances cette année ? Moi il me faut vraiment c'est 3 semaines là, après je m'en fiche

♥ Si je peux être là ce soir jusqu'a 20h pour terminer ce power point? ah non désolé, j'ai piscine