lundi 27 janvier 2014

Passion. Passionnée. Passionnément. ACTE 3


" Oui, maintenant écoute moi. J'suis pas bien doué pour les grands discours, tu le sais. Pour commencer, merci. Merci de m'avoir appelé. Tu m'connais, je l'aurais jamais fait de moi même, même si j'en ai souvent eu envie. On dit que de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas. Ces dernières années j'en ai été la preuve vivante. Te quitter a été une épreuve pour moi tu sais, renoncer à toi a été difficile. Mais je n'y arrivais plus. Je n'ai jamais su t'expliquer pourquoi. Car même moi je ne l'ai pas compris. Je t'aimais, mais j'pouvais pas. J'assumais pas. Et oui, je dois bien l'avouer. J'assumais pas, toi et ta grande gueule. Toi qui tenais tête à ma mère, toi qui me tenais tête devant mes potes. J'suis fier tu le sais, j'étais jeune, et voilà j'assumais pas. Je sais, oui c'est con et immature. Mais c'est ce que j'étais. Un pauvre con, immature. Et j'ten ai voulu. Alors je te l'ai fait payer. Quoi? Oui je sais que c'est idiot. Que j'suis un connard. Mais j'ai changé. J'ai compris. 

Alors oui, bien sûr, des femmes ont aussi partagé ma vie, mon corps, mon lit. Mes projets. Elles étaient comme je voulais. Un peu trop sans doute. Toi et ton caractère de con, vous me manquez. Toi, ta place sur le canapé, tes éclats de rire, tes blagues de merde. Tu me manques.

Je m'en suis voulu. Faut pas se leurrer, j'ai vu hein, ton corps changé, tes traits se tirer, tes kilos s'envoler. J'ai vu tout ça. Mais c'était plus fort que moi, j'voyais plus l'étincelle dans tes yeux... J'voyais que tes remarques, nos remarques, mes pics incessants. C'était plus fort que moi, fallait que je te touche, en bien, en mal, j'avais ton attention c'était déjà pas mal.... Mais tout ça je l'ai compris après, quand tu as du partir. J'me suis rendue compte que j'avais merdé, que j'avais laissé passer celle qui me faisait vibrer. C'est pas simple. C'est même difficile de l'admettre. J'crois que, je t'aime toujours. Différemment bien sûr, après ces quelques années comme tu le dis, on a changé, on a grandi, on a muri. Mais j'ai envie de connaître celle que tu es devenue, et puis, j'ai aussi envie que tu vois celui que je suis maintenant.... "

L'homme qui se tient devant elle, n'est pas celui qu'elle a connu, ces mots sont plus réfléchis. Il s'ouvre, chose qui lui était impossible quelques années auparavant. Elle a bien entendu tout ce qu'il lui a dit. Mais elle demeure silencieuse, touche nerveusement ce qui se présente à elle, sa tasse, sa petite cuillère. Elle fait signe au serveur, il lui faut un autre café. Il faut qu'elle réalise ce qu'elle vient d'entendre. Elle ne le regarde désormais plus dans les yeux, elle a peur de voir ce qu'elle a vu tellement de fois: ses yeux doux qui la font flancher à chaque fois et lui font perdre toute objectivité....
Lui demeure désormais silencieux, il attend une réponse, un signe, qu'elle ne lui donne pour le moment pas...

jeudi 23 janvier 2014

Quand on parle des mecs ....

♥ Nooooon RA-CON-TEEEEE

♥ Sérieux ???? C'est un pauv' type OUBLIE

♥ Haaaaaannnnnnnnnn trop miiiiignooooon

♥ Il est grave lui, dis lui d'aller se faire foutre !!!

♥ " Non réponds pas à son sms, t'as vu le temps qu'il a mis à te répondre !!! 3 jours !!!" - " oui tu as raison, il m'a écris à 18h23, là il est 25 je vais attendre 30 quoi "

♥ Il range le lave vaisselle ?? NOON. GARDE LE

♥ Pfff pas mature, laisse tomber

♥ Il a 35ans ? Ha ouai ça m'étonnes PAS DU TOUT ça se sent, t'as vu comme il parle

♥ T'inquiètes cette fois je me prends PAS la tête : ZEN (putaaaaaaiiiiin lbatard il a encore annulé pour ce soir)

♥ Imagine il a une ptite bite ??? Comment jfais ??

♥ " Il fait quoi dans la vie ? " - "j'sais pas, on se parle pas quand on se voit "

♥ 1ère fois que tu dors avec lui et le mec ne tente rien ? Respect.
=> Version mec " quoi t'as rien fait avec elle ?? elle est prude ou quoi "

♥ " Laisse le, il va revenir, tu sais ce qu'on dis: fuis moi ... " - " OUI JE SAIS. MERCI "

♥ Non mais là c'est différent, je le sens

♥ Il a parlé de moi à sa mère c'est un signe NOOOON


♥ Il m'a dit je t'embrasse, alors que d'habitude il rajoute "tendrement" putaaaain il va me quitter C'EST SUR
♥ C'est qui la pouffiasse là en photo à côté de ton mec sur Facebook ??

♥ Mais oui elle est moche, t'as vu sa tête, t'es 1000 fois mieux ma chérie

♥ Putain il est connecté sur Facebook, il met j'aime à des photos de biatchs, idem sur Insta, il poste un tweet, par contre une réponse à mon sms c'est trop demandé !!!! Quoi ??? Bah non je le flique pas, je suis très active sur les réseaux sociaux, parfaitement.

A la prochaine.


lundi 20 janvier 2014

Tires pas trop !

Sur la corde.

Refouler ses émotions, ne pas reconnaître ses limites et vouloir toujours les dépasser, ne pas savoir dire non, être hypersensible, avoir peur de décevoir les autres, être très (trop) exigeant envers soit même....On l'a tous été/fait un jour n'est-ce pas? Cependant, si cela dure trop longtemps, soyez certains que votre corps vous rappellera à l'ordre et vous n'aurez alors que le choix de l'écouter. Il s'imposera à vous.
Quand on sait que toutes ses 'petites choses' peuvent aboutir à de très grands bouleversements tant physiques que psychiques (maladies cardio vasculaires, digestives, agoraphobie, crise de panique, angoisse, fatigue, insomnies) on se dit que prendre quelques minutes par jour, quelques heures par semaine rien que pour soi, pour s'écouter, se détendre, se faire du bien n'est pas un luxe. Loin de là.

Toi qui passes ton temps au boulot, toi qui souffres tellement du regard des autres, toi qui ressasses sans cesse tes peines, toi qui n'arrive pas à dire non à ton boss/ton mec/ta mère ou autre, prends toi en main. Poses toi 5 min. La tête dans le guidon comme on dit, on ne se rend pas compte justement qu'on tire trop sur la corde, et quand elle pète bah elle pète bien hein et généralement on peut éviter d'en arriver là si on s'écoute un peu. Si on se respecte. Car, clairement, là est la clé du bien être: se respecter soi même.

Par cet article je donne ma simple vision des choses, je ne prétends pas tout connaître ou tout savoir, je parle juste en connaissance de cause. Personne n'est parfait et gérer sa vie ne se résume bien sûr pas à suivre des conseils à  la lettre. La clé, est plutôt dans l'écoute et l'acceptation de soi. Savoir reconnaître quand ça ne va pas, savoir où sont ses limites.

 


Je me suis pas mal intéressée à tout ça ces derniers temps, et notamment à tout ce qui concernait les phobies sociales, l'agoraphobie etc... Et au travers de mes différentes lectures j'ai compris et appris que notre cerveau fonctionnait de la manière dont on "l'éduquait". En gros, si l'on est dans un excès "je vais bien tout va bien, mon corps me rappelle à l'ordre mais je ne l'entends pas", quand la corde pète on bascule facilement de l'autre côté "j'ai mal dans la poitrine je fais une crise cardiaque, si je vais là je vais me sentir mal..." etc..

Et clairement, à force d'avoir ce tas de pensées négatives, notre cerveau se conditionne et est sans cesse en alerte. On entretient notre cerveau a penser que nous sommes en situation de danger alors le corps réagit comme tel: coeur qui bat très vite, sueurs froides, nausées, vertiges... Normal, le cerveau pense que vous êtes face à un danger (alors que vous êtes dans votre voiture, dans un restau, dans votre lit, etc...) et vous fournit alors le taux d'adrénaline nécessaire pour vous sortir de ce danger. SAUF QUE vous n'êtes pas en danger, alors vous ne comprenez pas les symptômes physiques qui vous arrivent: et vous paniquez. Bref, cercle vicieux. Et croyez moi, "rééduquer" son cerveau n'est pas une mince affaire et vous demandera moult efforts... 

Alors, si vous ne voulez pas en arriver là vous savez ce qu'il vous reste à faire...
Et si vous en êtes arrivés là, envoyez moi un petit mail... Je suis en pleine "rééducation de mon cerveau" et je suis toute oui pour échanger la dessus avec vous, pour se soutenir, se parler, se comprendre aussi surtout... Car quand on en est là en plus de se gérer soi même il faut réussir à gérer et expliquer aux autres ce qui vous arrive....




lundi 13 janvier 2014

La nuit tous les chats sont gris

Quand la nuit tombe, on distingue des formes, des visages qu'on s'amuse à imaginer en plein jour, des courbes, des formes.

La nuit les discours sont plus réfléchis, plus profonds, qui n'a jamais connu les grandes discussions philosophiques de 2h du mat'? Ces discussions où l'ont refait le monde, où l'on trouve tout génial et où tout est réalisable.

La nuit, dans notre lit on imagine, on rêve à une vie meilleure. On se refait le film de la journée, on prend de la hauteur, on tire des conclusions pour ne plus reproduire les mêmes erreurs, ou au contraire, on se félicite d'avoir su réagir ou faire telle ou telle chose et on prend note de répéter l'expérience.

La nuit, on envoie des sms pas très catholiques, on en rougit le matin quand on se rend compte de tout ça.
La nuit les corps se touchent, s'enlacent, s'embrassent
, et au petit matin les amoureux se regardent les yeux remplis d'étoiles, les autres partent sur la pointe des pieds en claquant la porte derrière eux.

La nuit on sors, on danse, on fait des rencontres, on se lâche, on est l'autre. Celle ou celui que l'on assume pas d'être la journée, quand tous les projecteurs sont tournés vers nous.

La nuit on rigole plus fort, on pleure plus fort, on aime plus fort, on ressent tout plus fort. Pourquoi? Sans doute parce qu'on se sent plus vulnérable, parce que tout est plus calme, tout est moins fort, plus léger. On se laisse plus porter, par nos émotions, nos envies, nos désirs, nos besoins. Ne dit on pas que les bébés sont conçus le plus souvent la nuit et qu'ils sont mis au monde la nuit aussi.

La nuit, fait peur à beaucoup, et pourtant, heureusement qu'elle est là, elle nous laisse loin du chaos et du brouhaha de la journée, pour laisser place au vrai cœur des choses. Tout est plus fort, plus intense, plus riche en émotions. 

Je ne comprendrais jamais vraiment pourquoi, mais moi, je suis de celle qui te dit je t'aime droit dans les yeux sous la lune 
et qui a le regard fuyant et les joues roses en le disant le matin.

mercredi 1 janvier 2014

Le voici ...


Oui, tu sais, le fameux article que tout le monde va faire sur la blogo: les résolutions, les souhaites et tutti quanti pardi !
Tout d'abord BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2014 !!!!!
Pour ma part, cette année, j'ai décidé: 

d'être en BONNE santé (elle a intérêt d'arriver vite celle là)

de trouver l'amour, celui avec un grand A hein. Les autres, qu'ils restent chez eux

de profiter au maximum de mes amis, les vrais

♥  de partir en voyage (je ne sais pas encore où ni avec qui mais il me reste 365 jours pour le décider on est LARGE)

de commencer dès que possible le fameux régime à ma copine Camille pour dire définitivement bye bye aux boutooons cette année

♥  de recommencer à lire (j'ai toute une pile qui n'attend que moi mais je n'arrive pas à ouvrir un bouquin)

de continuer à mater tout plein de séries, tranquille, pénaaaard dans mon lit

♥  d'être plus régulière sur le blog et d'essayer de me diversifier (et qui sait, peut être sortir de l'anonymat...)

commencer une chaine youtube ou du moins parler sur ce blog de ma passion pour les fringues, le maquillage etc

de penser à moi & d’arrêter de m'entourer de personnes néfastes

de faire plus attention à mon argent, moins dépenser inutilement et de réfléchir plus avant d'acheter

♥  de partir de chez maman ? (bon ok, pour ça je vais peut être attendre 2015)

de continuer sur ma lancée de "médecines douces" : méditation, sophro, cours de bien être

♥  de prendre le temps de vivre

A nous deux 2014, Bisous.