dimanche 10 novembre 2013

Trop entière

Voir bleu quand les autres voient vert
Se faire un sang d'encre pour des choses bénignes même pas décelables par les autres
Se rendre malade pour une critique, un mot, une remarque qui nous a blessé
Canaliser difficilement ses émotions positives ou négatives
Vouloir toujours bien faire, ne jamais décevoir personne
Etre plus vulnérable, plus réceptive à l'anxiété, l'appréhension, la peur ou l'inquiétude
Avoir peur de tout
Porter la souffrance des autres
Vivre à fleur de peau
S'épuiser soi même, épuiser les autres

Aimer et vivre plus fort. Ressentir ses petits riens aux fonds de nos entrailles, en avoir envie de vomir tellement les choses nous tiennent à cœur, nous blessent ou nous font plaisir. 
L'hypersensibilité, ce trait de caractère qui resurgit quand on pensait l'avoir dompté. Ce trait de caractère qui fait partie de nous, de notre vie. Essayer de dompter ce manège émotionnel qui peut être destructeur si nous le comprenons pas ou mal. Ne jamais oublier que c'est une chance de l'avoir en nous. Et ne plus s'efforcer d'essayer de l'expliquer aux gens. Rares sont les non hypersensibles qui le comprennent. Mais ce n'est pas grave, chacun sa personnalité. Acceptons. " La réaction émotionnelle qui nous submerge est disproportionnée par rapport à la réalité actuelle: l’évènement est amplifié" acceptons le. Nous sommes comme ça. Larguons les amarres, déchargeons nous de ces poids qui nous pèsent, lâchons prise. 

L'hypersensibilité n'est pas une maladie, je le dis, redis, crie, clame haut et forts non les hypersensibles ne sont pas "tarés", "bizarres", ou je ne sais quoi comme beaucoup veulent nous le faire croire. Ceux là ne le sont pas et ne peuvent pas comprendre. C'est une chance, un don, une opportunité pas toujours facile à gérer. Pas toujours facile à dompter. Mais l'être humain est comme il est.

Je me répète peut être un peu car j'ai déjà abordé ce sujet ici et mais aujourd'hui cette hypersensibilité m'a dépassée. Comme souvent, je n'ai pas réussi à gérer le trop plein d'émotions et je m'en suis rendue malade. Alors forcément, toujours les mêmes questions: pourquoi, je suis trop différente des autres. Et puis, en me replongeant un peu dans mes livres, et mes anciens articles j'ai compris que non j'étais simplement moi. Que ça plaise ou non. Oui je prends les choses à cœur oui je peux me rendre malade pour des choses que d'autres trouveront futiles mais c'est moi. Et j'apprends chaque jour à dompter tout ça pour vivre en harmonie avec ce trait de caractère.

13 commentaires:

  1. Tu sembles mieux gérer et accepter cet état de faits que moi. Je trouve ça bien parce que ça reste tout de même compliqué. Aujourd'hui je me sens exactement comme tu décris les hypersensibles dans tes billets, je ne supporte pas le bruit, l'idée de sortir, d'aller dans les transports en commun m'étouffe. J'ai comme un poids sur la poitrine, je vois défiler bon nombre d'images dans mon cerveau avec des gens entassés les uns sur les autres (métro...) en me disant que je n'y arriverais pas... Et je culpabilise parce qu'il fait beau et que mon copain peut y aller à ma place sauf qu'on aurait pu aller tous deux sur Paris. Bon, mon commentaire n'est pas très clair, cela dit mon cerveau s'embrouille là mais voilà mon ressenti. Et dans ce genre de moment, j'ai beaucoup de mal à voir ça comme un avantage je t'avoue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je te comprends ... Moi aussi dans les moments compliqués je ne vois pas l'avantage de tout ça. Mais une fois la tempète passé je me dit qu'il y a les bons côtés: l'empathie, le côté observateur, etc, etc... Courage en tout cas, on est déjà pas seules à être comme ça.

      Supprimer
  2. ce n'est pas une maladie... mais elle nous joue des sales tours... il y a quelques temps, j'ai pété plomb avec un des entraineurs de mon grand... du coup il a demandé un RV d'urgence... au moment du RV, j'ai fondu en larmes... résultat? il dit maintenant à tout le monde que je suis folle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois ... Moi c'est pareil à mon boulot je pouvais avoir des excès de colère comme ça et t'es vite cataloguée. Après nous on sait que nous ne sommes pas folles, les personnes qui comptent pour nous le savent aussi, alors les autres ... On peut leur dire merde !

      Supprimer
  3. C'est fou, ton article tombe au bon moment^^, mon hypersensibilité m'a encore joué des tours avec mon copain ce weekend ... Et j'ai peur que ça lui fasse peur, et qu'il parte comme nombreux l'ont déjà fait ... Mais ton article me redonne du moral, oui je suis hypersensible, oui je me laisse encore parfois trop embarquer dans mes émotions, mais cette hypersensibilité c'est aussi une qualité et il ne faut l'oublier ! =) Bisous bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, moi aussi j'ai tellement peur que ça fasse fuir les garçons que du coup direct je dis: je suis comme ci, comme ça, c'est un trait de caractère que je ne peux pas changer si tu l'acceptes tant mieux, sinon trace ton chemin mon pote !! Haha !
      Au moins pas de surprise ^^ !
      Bisous ma belle

      Supprimer
  4. Tout le monde ne peut pas le comprendre c'est sur, mais il reste des gens qui sont à l'écoute, sur qui ont peu compter, heureusement qu'il y a des différences dans ce monde, c'est aussi cela sa richesse :)

    RépondreSupprimer
  5. Je pense que tu dois être plus hypersensible que moi, je me retrouve dans quelques uns de ce traits que tu dépeins mais pas dans la totalité.
    Personnellement, mon remède est une carapace à toute épreuve, qui fait de moi quelqu'un dont les autres disent qu'elle est froide et distante. Peu importe, en tous cas je suis tranquille !

    RépondreSupprimer
  6. Oui je comprends totalement, j'ai eu cette carapace un bon moment mais elle n'a pas tenue ...

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour tes encouragements ! Courage à toi aussi ! Grosses bises <3.

    RépondreSupprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles