mardi 15 octobre 2013

Pousse ça, assieds toi.


Bonjour, oui, installes toi, je t'en prie. J'aurais beau dire non tu essayeras tout de même de rentrer alors viens. Je t'offre pas de café, trop amer, pas de coca, trop gazeux. De l'eau ça ira? C'est un peu déshydraté en fait par ici donc ça ne fera de mal à personne.
Prends tes aises. Vas y. T'es pas à l'aise ? Ah bon ? Oui, je sais, c'est un peu rugueux, un peu rêche. C'est casé, brisé par endroits. Mais c'est en travaux, t'as pas vu le panneau à l'entrée? " à tes risques et périls, tout peut s'écrouler ". Mais je m'y attèle depuis quelque temps maintenant, depuis 2 ans alors bon, sois indulgent. C'était pas mal démoli ici, et tu sais toute seule j'ai pas vraiment réussi à remettre tout comme il faut. Il y a pas mal de trous et de fissures.

Les reboucher ? Oui je sais, mais j'ai pas encore trouvé de quoi bien les colmater, pour bien les refermer, pour que plus rien n'y passe. J'ai bien essayé le ciment, c'était cool, plus rien ne passait, tout était à neuf, vu de l'extérieur. Mais à l'intérieur c'était encore un beau bordel alors j'ai pris une masse et j'ai tout démoli. Casser le ciment, laisser entrer la lumière, le vent, la pluie, la neige. 
J'ai pris des artisans aussi, sur le coup c'était top, tout était beau et rose, mais tu sais ces gens là on sait quand ils arrivent, mais pas quand ils partent. Et parfois, devant l'ampleur des dégâts ils ont pris leurs jambes à leur cou. Je les comprends hein, regarde autour de toi. C'est vrai. Pas évident.

Et puis, d'autres, forts compétents, ont travaillé d'arrache-pied, mais rien à faire les fondations n'était pas assez solides. Alors j'ai décidé d'arrêter d'employer des gens pour m'aider, j'ai décidé qu'on n'était jamais mieux servi que par soit même. Regarde, ça c'était avant, et regarde autour de toi, ça a changé non? Oui d'accord, tu vois encore des choses pas top, mais t'inquiètes, ça va aller. J'ai mis mon casque de chantier et tous les jours j'avance. Pas à pas. Bientôt tout sera tout beau, tout neuf, y'aura des cicatrices hein, faut pas croire, mais le temps les effacera, les rendra moins profondes, moins visibles, moins douloureuses.


' Bienvenue dans mon cœur, désolé pour le décor,
le dernier visiteur l'a pas mal foutu en l'air. '



12 commentaires:

  1. Magnifiquement écrit. Mon coeur est dans le même état et je trouve ça très pertinent. En espérant que l'état général s'améliore au fil du temps ;)

    RépondreSupprimer
  2. Superbe article, dont lequel je me retrouve beaucoup.
    Mon coeur aussi est en mille morceaux, des morceaux que je recolle doucement avec amour et patience.
    Affectueuses pensees.

    RépondreSupprimer
  3. un très beau billet... superbe! j'espère que ton cœur ira vite mieux...

    RépondreSupprimer
  4. Bien écrit, ça me rappelle bien des choses, enfin le bonheur se construit en soi :)

    RépondreSupprimer
  5. Très jolie et plein d'espoir :-*

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique texte ... c'est vrai que la reconstruction de son petit coeur, on peut la faire que par nous même... Mais un jour, tu rencontreras quelqu'un qui comprendra ce petit coeur blessé et t'accompagnera pour bien finaliser sa "reconstruction" ;) Bisous jolie brunette =)

    RépondreSupprimer
  7. Très joli texte, avec de belles métaphores, et très pertinent :)

    RépondreSupprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles