jeudi 26 septembre 2013

Non nous ne sommes pas " mous "

Ces derniers jours j'ai pu lire un article qui m'a un petit peut irritée - agacée - fait soupirer ....
Publié sur sobusygirls, ici, dans cet article on nous parle des "gens mous", on peut y lire par exemple :

" Jamais motivés, toujours une bonne excuse pour décliner toutes nos tentatives d’occupations, - ' Attends Bernadette j’suis crevée quoi ! ' - ' Ouais non mais viens, j’te jure qu’on va s’amuser, tu dormiras mieux ce soir ! ' - ' Non vraiment, j’ai pas la force…' Et là, t’as juste envie, de HURLER ! De dire, « Mais put*** arrête de te laisser vivre comme ça, tu attends quoi ? Tu attends patiemment que ta vie se termine ? bon sang mais PROFITE un peu, motive toi, qu’est-ce que tu dois t’faire chier sérieusement ! "

J'avais juste envie d'y répondre, (pas de créer une polémique hein attention), mais donner mon avis, sur ces gens dis "mous". Car j'ai trop souvent entendu ce genre de phrase, et trop souvent je me suis dit qu'il était peine perdue d'expliquer aux gens que tout le monde ne fonctionne pas pareil.
Comme je vous en parlais, ici, ici et. Je suis hypersensible. Et, une des "caractéristiques" d'un hypersensible est que son cerveau est sans cesse en action, il réfléchit (beaucoup) trop. Par conséquent, il est aussi prouvé et confirmé, qu'un hypersensible ne peut avoir le même mode de vie qu'une personne qui ne l'est pas. Pour s'assurer une bonne santé physique et mentale l'hypersensible doit s'accorder, plus que d'autres, des moments de répit et de calme. Après une journée de travail acharné ou une journée shopping intense, un hypersensible ne peut pas de suite enchainer avec une autre activité, il doit se poser, plus ou moins longtemps pour se reposer. C'est comme ça. 

Et ce qui me met hors de moi, c'est que souvent je me suis dis, mais pourquoi moi je peux pas faire comme mes potes, passer une semaine de vacances à se coucher à 6h se lever à 11h, et enchainer enchainer, pourquoi je ne peux pas suivre la cadence?, pourquoi je dois me reposer plus que les autres?. Pourquoi on me reproche ça, comme on peut le lire dans l'article par exemple, alors que je suis la première à me blâmer de ne pas pouvoir faire tout ce dont j'ai envie. Parce que JE SUIS COMME CA UN POINT C'EST TOUT. Ça ne m'empêche pas (du moins ça ne m'empêchait pas avant de tomber malade) de sortir très souvent, de voir mes amis et d'avoir une vie tout à fait normale, je sais juste que je ne dois pas abuser. C'est ma manière de fonctionner pour être bien dans tous les sens du terme. Et croyez moi, déjà ce n'est pas forcément facile à vivre pour un hypersensible alors si en plus on nous le balance en pleine tronche... 

Dans notre monde actuel, il y a autant d'êtres humains que de personnalités, que chacun se doit d'accepter plus ou moins facilement peut être, mais accepter quand même. Chacun a sa façon de vivre, et le principal est qu'elle convienne à la personne en question. Les autres peuvent aller se rhabiller si ils ne sont pas contents ou alors essayer de comprendre.

NON NOUS NE SOMMES PAS MOUS NOUS AVONS BESOIN DE REPOS AUTANT QUE VOUS DE SORTIR. Et nous ne vous blâmons pas parce que vous êtes sans cesse à droite à gauche. Je ne vous blâmes pas, je comprends que certaines personnes, pour se sentir bien, doivent être en ébullition permanente. Chacun sa personnalité, voilà tout.

Sur ce, Bisous et que chacun vive sa vie comme il l'entends c'est déjà un bon début :)

28 commentaires:

  1. Comme toi, j'ai été quelque peu ulcérée lorsque j'ai lu cet article. Comme s'il fallait toujours être en vadrouille, sortir, pour être quelqu'un de "pas mou", désolée mais dire de quelqu'un qu'il est mou, c'est en quelque sorte une insulte tout de même. On peut très bien vivre sa vie sans programmer des sorties de malade tous les weekends, on peut aimer avoir du temps pour soi, avoir du temps pour se reposer. Par exemple, je ne dirais jamais de toi que "tu es un vampire qui aspire toute l'énergie des autres", c'est complètement stupide. Cela étant dit, l'article était peut-être un peu mal ficelé, on a peut-être pas vraiment compris le propos qu'elles tenaient à faire passer, mais j'ai des doutes. Par ailleurs, si on veut vraiment pousser le vice jusqu'au bout, on pourrait dire que ce sont les personnes qui sont sans cesse en activité qui ont un souci, bah oui peut-être qu'elles ne supportent pas le tête à tête avec elles-mêmes et c'est problématique ;-) Enfin, c'est bien joli de dire "machin veut jamais sortir" mais si machin il fait 50h/ semaine et qu'il a taf de ouf, il a peut-être en effet, envie de rester tranquille parfois, car à trop tirer sur la corde, ça peut faire des dégâts ! Je finirais comme toi en disant que chacun vite comme il l'entend, et qu'on a pas à juger la façon dont les autres gèrent leur quotidien, on ne sait pas tout d'eux alors autant se taire.
    Bon billet en tout cas, bises :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec ton article et je rajouterais qu'on est pas tous pareil, on a pas tous besoin de sortir, d'enchainer les soirées... Pour être heureuse et ce sentir exister.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il te plaise, et bien sur, chacun sa façon de vivre pour être heureux :)

      Supprimer
  3. Je suis comme toi, j'ai besoin de repos, constamment, j'adore sortir, faire plein de choses mais ne pas pouvoir me reposer c'est comme me couper l'accès à l'eau.
    Il y a des choses que l'on peut critiquer mais pas la façon de vivre de quelqu'un. C'est quelque chose de très personnel et si il y a bien une chose que l'on peut décider c'est bien de comment on vit. C'est ça qui fait la richesse des gens non ?
    Tu as bien fait d'écrire ce "billet réponse" :)

    RépondreSupprimer
  4. Bon je me dois de répondre ici, car je pense à un gros quiproquo.
    Alors voilà, cet article a été rédigé par mon amie et moi, qui, avons eu des expériences un peu similaires avec des personnes 'molles'. Il est donc évident que lorsque je prononce molle, j'entends par là "incapable de faire quoi que ce soit sans avoir été limite bottée aux fesses'. Des personnes qui, sont léthargiques, ne sortent jamais, ne bossent jamais, se laissent vivre et profitent du système en long en large et en travers. Des personnes qui, sont incapables de se motiver elles-même ne serait-ce que pour prendre soin d'elles, qui te pompent toute ton énergie car elles sont incapables de s'aider elles-même... Si vous n'avez aucune personne comme cela dans votre entourage, vous ne pourrez décidément pas comprendre. Nous n'accablons aucunement les personnes fatiguées par un boulot prenant, des enfants... Ceci est tout à fait normal, quel être humain pourrait tenir le choc sans se reposer. Je vous rassure nous aimons tout autant que vous nous emmitoufler dans notre plaid bien chaud devant la télé le soir. Si vous avez besoin de précisions, nous sommes à votre disposition :) Mais par pitié, ne soyez pas méchantes et aigries :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu trouves mon article méchant et aigri ?! Je voulais simplement donner mon point de vue sur ce que j'ai lu et compris de ma lecture.
      Mon point de vue est celui ci, mais comme je l'ai bien précisé je ne veux pas de créer de polémique :)

      Supprimer
    2. Oui je le trouve méchant et aigri. Nous avons écrit ce billet dans l'unique but de râler un peu sur nos boulets, mais aucunement pour les insulter ni les accabler. c'était dans un but tout à fait humoristique, et je répète encore une fois que les gens mous et les 'parasites' sont deux 'catégories' de personnes bien distinctes. Nous aurions peut-être dû nommer notre article 'ces parasites de la société qui nous insupportent'.

      Supprimer
    3. Oui j'ai bien saisi pas de problème :) !
      Comme je l'ai dit c'est simplement ma version des choses, mais je ne vois pas en quoi cet article est "méchant", il relate juste des faits. J'y parle autant de votre article que de la vie en général comme je le précise ! Enfin, en tout cas, je m'excuse si tu le ressens comme ça car ce n'est pas le but. Bonne journée :)

      Supprimer
    4. Pas de soucis, je voulais juste rétablir la vérité, nous ne sommes pas deux connasses en quête perpétuelle d'adrénaline qui ne dorment jamais. :-)

      Supprimer
    5. Je sais bien, mais je tenais à le préciser :)

      Supprimer
    6. Bon, je n'ai pas envie non plus de polémiquer. Tu (enfin vous) parlez des "parasites" et tu les distingues des gens mous, ok très bien. Sauf que lorsque tu donnes cette définition, cela devient clairement politique, et il est impossible de pouvoir faire un billet là-dessus qui tienne la route, et encore moins un commentaire. Je ne sais pas si tu ou vous connaissez Pierre Carles mais ses documentaires pourraient vous intéresser :-)

      Supprimer
  5. moi j'ai pas lu l'article de base... mais j'ai bien aimé celui-ci ;) il fut un temps où je sortais tout le temps... à peine rentrée du boulot, hop c'était prendre un pot avec des copines, aller à l'académie, enchainer un deuxième boulot... plus des sorties tout le we (we qui commençait le jeudi pour moi)... je me suis clairement éclatée à cette époque... et puis un jour, je me suis couchée vers 22 heures, j'avais rdv avec une amie le lendemain à 13h30... et je ne me suis pas réveillée ! j'ai émergé à 16h30... lessivée ! je crois bien que, à ce moment, je me suis dit que j'en faisait trop... mais à l'époque, j'étais célibataire et je pense que, clairement je comblais un manque en remplissant mon temps libre (attention, c'était comme ça pour moi, je ne dis pas que toutes les célibataires font pareil ! pas taper !!)... depuis, j'aime toujours sortir... mais j'apprécie aussi de ne rien glander :) et je ne me sens pas coupable de ça du tout :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne chose, si t'es en harmonie avec toi même c'est le principal !! :)

      Supprimer
  6. Je suis contente de lire une réaction à cet article que j'ai trouvé par trop péremptoire, dénué de subtilité et prompt au jugement. L'auteur de cet article écrit qu' "[elle est]incapable de [se] poser une après-midi complète pour mater un film, glandouiller, attendre que le temps passe en somme" et qu'elle "ne comprendra jamais les gens qui se laissent vivre". Qu'elle ne comprenne pas, cela n'est en rien blâmable. Après tout, de mon côté, j'ai un peu de mal à comprendre les gens qui sont incapables de "se laisser vivre", de prendre le temps de se poser, de ne rien faire, juste d'être présents au monde et à eux-mêmes (ce qui est bien plus difficile qu'on ne peut l'imaginer !). Par contre, l'auteur de l'article aurait du en rester là et reconnaitre, simplement, que nous sommes tous différents. Au lieu de cela, elle s'embarque dans des jugements à l'emporte-pièce. Dommage.

    RépondreSupprimer
  7. Ou sinon aussi on peux tout simplement ne pas aimer de sortir toujours à droite et à gauche je suis casanière et j'assume :D les autres osef ! Chacun ces envies, ces goûts, son rythme... nous sommes tous différents ;)

    RépondreSupprimer
  8. Alors ça c'est bien dit =) ! Je suis comme toi, j'adore faire la fête mais mon corps a besoin aussi de se reposer ensuite, de récupérer! Et pour ceux qui au contraire n'arrivent pas à rester "calme" sans sortir de temps en temps on ne leur fait pas de remarques, donc il faut juste respecter la façon de fonctionner de chacun=) Bref super article! Bisous !

    RépondreSupprimer
  9. Je suis un peu pareille, incapable de suivre un rythme de dingue, j'ai besoin de calme, de repos et de moments de répits à moi SEULE... Je me rends compte que je ne suis pas seule comme ça, ouf ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui OUUUFFFF !!!! ça fait du bien de savoir qu'on est pas seule dans ce cas :)

      Supprimer
  10. Je fais partie de la team des "mous et fiers de l'être ! " J'aime mon calme, j'aime le repos, j'aime être seule ... Et mes copines ne le comprennent pas toujours ! Merci pour cet article criant de vérité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. idem bonne réponse bingo LOL
      bis

      Supprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles