lundi 5 août 2013

La rééducation

Le problème dans ce genre d'histoire c'est la rééducation. Réapprendre à aimer, à sortir, à parler, réapprendre tout, comme une grande brulée, comme une paralysée, comme une amnésique.

Réapprendre la vie, maîtriser ses émotions, ses bonheurs, ses déceptions.
Retrouver la confiance en soi, perdue déjà depuis un moment, retrouver le goût de vivre sans la peur qui te tiraille au plus profond, sans les angoisses qui te bouffent de l'intérieur, sans les douleurs qui t'envoient des signaux SOS. Sans tout ce qui t’empêche actuellement d'avancer.
S'entourer des bonnes personnes, savoir que même elles peuvent te décevoir, que même tes proches, ceux qui partagent le même sang que toi, un jour peuvent s'en aller.
Apprendre à compter sur soi même avant de compter sur les autres. Apprendre à se faire confiance, à s'aimer et trouver soi même le courage. Ne pas s'appuyer sur les autres, un jour la béquille sera usée, rouillée, elle te fera peut être plus de mal que de bien. Sache le.

Cette amie, cet amoureux, ce frère, un jour, ne seront peut être que des étrangers. Les souvenirs heureux seront toujours là mais tu devras apprendre à faire sans. A les garder au stade de souvenirs. Rien ne sert de vouloir recoller les morceaux parfois, tant d'énergie gaspillée pour peu. Attention, dans ces cas là, seul toi saura si ça vaut le coup ou pas. Mais préserves toi, ne perds pas de vue que tu dois passer avant les autres.

Soit égoïste, pense à ton bonheur, indépendant, fort, ambitieux, seul lui devra te guider dans tes projets, dans ta vie. 

Tu souffriras, encore, c'est inévitable, mais n'oublie pas que chaque faiblesse peut se transformer en force.
N'oublie pas que la vie peut être une garce si tu la prends du mauvais côté, apprends à saisir les moments de bonheur, aussi petit soient ils, apprend à être en paix avec toi même, à éveiller en toi des choses dont tu ne connais même pas l'existence. N'oublie pas que la force nécessaire est là en toi, peu importe quand, peu importe où, un jour, quand ce sera le bon moment elle fera surface. Ce jour là, remercie-toi.

Bonne rééducation.


5 commentaires:

  1. Je trouve cet article vraiment très beau. J'espère que tu retrouveras très vite confiance en toi et que tu trouveras enfin ton équilibre, le bonheur.
    Bises, Maricha.

    RépondreSupprimer
  2. Et confience en toi
    :)biz

    RépondreSupprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles