vendredi 12 juillet 2013

Rien ne dure.


À toi A., ma "meilleure alliée", ma préférée, ma bichette comme je t'appelais. On en a passé des weekends à danser, à draguer, à pleurer, à discuter, à rencontrer des tonnes de gens.
Tu te souviens? Nos rituels, nos préparations tenue, maquillage, coiffure, qu'est-ce qu'on a pu rire. Et ensuite, direction le centre-ville, musique à fond dans la voiture, toi et moi, les inséparables comme disaient certains.
On en a passé des soirées, des journées, ensemble, seules ou avec les gars. (les gars qui ce sont eux aussi séparés, une partie avec qui tu gardes contact, l'autre partie avec qui je garde contact...).

Mais au fond de moi j'ai toujours su qu'il y avait cette rivalité, cette jalousie de merde entre filles, pourquoi? Je n'en sais rien. Et puis, les semaines, les mois, les années passant je me suis aperçue qu'on n'avait pas la même notion de l'amitié. Que toi tu comptais quand moi je donnais, et que moi je ne supportais plus t'écouter rabâcher chaque fois les mêmes choses en boucle, combien de fois je me suis retenue de te dire de changer de disque, de passer à un nouveau chapitre, de changer de livre, merde. Mais je n'ai rien dis. Je voulais te garder, parce que malgré tout je t'aimais. Je t'aime. Alors je me suis éloignée, tu n'as pas compris, et je te l'accorde je n'ai pas donné d'explications. Je n'aime pas les conflits, tu le sais, alors je préfère ne rien dire. Ce n'est pas à faire, parce que naît alors la rancœur, et quand elle est là... Il est bien difficile de la déloger. On a continué à se voir, beaucoup moins souvent, et puis tu as rencontré quelqu'un. Tu lui as consacré du temps, c'est normal. Je dois aussi avouer que j'étais, je suis sans doute jalouse. Et, moins souvent est devenu plus du tout.

Je suis tombée malade, tu as pris de mes nouvelles, brièvement, furtivement. Mais jamais tu n'es venue me voir, une fois, tu me l'as demandé, je ne pouvais pas, tu n'as jamais réitéré. Il y a quelques jours, tu m'as envoyé un SMS pour savoir comment ça allait, je n'ai pas répondu. Je suis sur que de ton côté tu dois t'en vouloir aussi, mais ta fierté, ma fierté, tout ça mélangé fait que nous sommes devenues des inconnues. ça me fait mal au coeur tu sais, si tu savais comme ça me manque, notre amitié, mais je crois que je n'arriverais pas à te pardonner ce silence, cette absence là où j'ai vraiment besoin de toi...
Tu ne liras jamais cet article, c'est aussi bien, chacunes ses torts, la vie est ainsi les chemins se croisent et se décroisent, l'amitié va et vient. Rien ne dure. Même pas ce qu'on pensait être le plus solide.
Je n'oublie rien, jamais, j'admets mes torts. Je ne t'oublie pas, mais je crois que je dois te rayer de ma vie.
J'ai beau dire, ça me fait mal au cœur de ne pas avoir ce soutien tant attendu de ta part, et j'arriverais pas à passer au-dessus de ça, je le sais j'arriverais pas. 7 années d'amitié.


 

19 commentaires:

  1. Je compatis, je vis un peu la même chose avec mon "ancienne" meilleure amie, en l'occurrence 12 ans d'amitié ou un peu plus, sauf que elle, elle ne viendra jamais vers moi même si elle sait qu'il m'arrive telle ou telle chose. Ainsi va la vie, mais je crois que j'ai plus de rancoeur que toi, en même temps toutes les fins d'amitié ne se ressemblent pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu dis, ainsi va la vie, on ne peut pas retenir les gens, et certaines relations sont faites pour durer, d'autres non, voilà tout... :)

      Supprimer
  2. J'ai pas encore tout lu mais j'ai commencé à écrire un article sur l'amitié ! Je lirai quand j'aurai un peu de temps :) Bisous cocotte !

    RépondreSupprimer
  3. C'est triste et dommage de perdre une amitié comme ça. :/
    Mais si elle ne prenait pas soin de toi je pense que tu devrais tourner la page, même si c'est dur. ♥

    RépondreSupprimer
  4. Joli article! J'ai moi aussi une histoire d'amitié qui s'en va petit à petit ... C'est pas facile mais c'est la vie ... Mais ne t'inquiète pas tu vas te faire de nouvelles amitiés toutes aussi jolies et fortes j'en suis sûr =)!
    Biz'
    Sarah'folle'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sûr, j'ai des ami(e)s autour de moi très présents, donc voilà, suffit de savoir bien s'entourer :) !
      Des bisous

      Supprimer
  5. Courage! Moi aussi j'ai eu des bas avec ma meilleure amie mais ça finit toujours par s'arranger. Ça va peut-être passer.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  6. Même histoire que je me raconte des centaines de fois... Mais que veux-tu... Pareil, la jalousie, l'envie ... A peine je me suis mise en couple, qu'elle m'a viré de sa vie ! Je ne comprendrais jamais comment ça s'est fait, tellement j'ai rien vu venir... J'te souhaite bon courage pour surmonter ça !

    RépondreSupprimer
  7. J'ai perdu ma meilleure amie dans les mêmes conditions. Elle n'a pas compris pourquoi j'étais moins présente. Pas là pour ses problèmes de couple, alors que çà faisait depuis qu'elle le connaissait que j'étais juste là quand çà n'allait pas, mais on ne faisait plus rien ensemble. Il a voulu la quitter. J'ai envoyé des mails, parce qu'elle ne sentait pas de me parler au téléphone, ce que je pouvais comprendre. Par contre, les non réponses à mes mots pour tenter de l'aider, alors qu'elle savait que j'avais des difficultés à écrire et que çà me prenait du temps, mais par amitié, je le faisais. Je l'ai vu comme un respect de merde... J'ai arrêté... 4 mois après, je la voyais sur fb avec d'autres et moi pas de nouvelles.. je l'ai supprimé de mon compte. Ce sont mes parents qui ont été le déclencheur. Elle savait qu'ils étaient là pour 2 semaines, si à moi elle ne voulait plus parler, j'ai mal pris le fait qu'elle ait fait comme si elle ne les connaissait pas. Aucun mot pour eux, alors qu'on était remontée pour une semaine de vacances et qu'ils l'avaient reçus comme leur propre fille. Les restos qu'on faisait, quand ils descendaient et ils l'invitaient toujours. Les soirées chez moi pendant qu'ils étaient là. Son silence pour eux, a fini ce que je pensais en matière de respect à son sujet et sur le coup de la colère, pendant qu'ils étaient là, j'ai tout arrêté sans rien dire.. à quoi bon, puisque je n'avais jamais de réponse depuis 3 mois... elle a retrouvé mon adresse mail, pour le coup. Elle attendait mon aide (les mails, c'était mon aide... je ne pouvais pas faire mieux puisqu'elle était trop mal pour me parler), le "tu n'as été d'aucun soutien" m'a fait mal à un point... jamais je ne me serais permise de lui dire çà, alors qu'elle n'a pas toujours été là pour moi quand j'en avais besoin, mais je prenais sur moi... avec ma put*** de tendance à vouloir comprendre tout pff... çà fait 7 mois qu'on ne s'est plus parlé. 5 ans d'amitié partis en fumée. Maintenant, je suis méfiante et le w-e dernier m'a donné raison... çà fait une semaine que je me sens blessée par le jugement de beaucoup de mon entourage. Pas un mot. Le silence complet. Cà me blesse, je me pose beaucoup de questions, il y a l'impression que je me suis trompée sur toute la ligne sur certaines personnes qui m'étaient proches pourtant... tant que je pouvais bouger... J'ai beau me dire que les meilleurs restent, j'ai mal au plus profond de moi, parce que les maladies sont déjà pesantes, je n'ai pas besoin d'autres poids sur le coeur. Hypersensibilité aidante...
    J'ai souvent été déçue en amitié, depuis que j'habite Marseille, j'essayais de me reconstruire de ce côté là et en 7 mois, tout s'est flanqué par terre à une allure pas possible...
    Gs bisous ma belle et tu sais, dans tout çà, c'est elle qui est perdante bien plus que toi. Elle avait une amie formidable et elle l'a laissée tomber. Tant pis pour elle... Quant à toi (je parle pour moi en même temps...), accroche toi aux copines qui sont là (vous étiez belles toutes les 3 sur instagram l'autre jour), aux personnes qui t'aiment. C'est dur de faire des constats, alors qu'on n'est déjà pas en forme, mais en même temps, çà permet de voir la vraie valeur des gens et çà... <3 Je te fais de gs bisous avec mon amitié de loin et "virtuelle", mais bien sincère, parce que je t'apprécie énormément ma ptite brunette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien fait de couper les ponts, même si c'est dur comme tu dis ça en devenait de l'irrespect. Et là où il n'y a pas de respect il n'y a pas d'amour ou d'amitié...
      Tu as bien raison d'être méfiante, surtout qu'on est quand même plus fragile que les autres alors comme tu dis on a pas besoin de poids en plus...
      Comme tu dis faut s'accrocher aux copines qui sont là... mes copines que tu as vu sur Instagram, elles revenaient de 2 jours de festival, pas lavées, dormis en toile de tente pendant 2 nuits, je sais qu'elles n'avaient qu'une envie rentrer prendre une douche et dormir, et pourtant, elles sont venues, et sont restées un moment, et ça c'est un beau cadeau
      Gros gros bisous <3

      Supprimer
    2. C'est effectivement une très belle preuve d'amitié çà <3 Accroche toi à elles. C'est dur de passer outre les autres qui ne sont plus là, mais on n'est pas perdantes. C'est surtout le problème de la confiance je crois... je sais que de mon côté, je vais être méfiante et qu'il faudra bien plus de preuves qu'avant, pour se considérer amie avec moi dorénavant, quand on m'approchera en "vrai". J'étais déjà très méfiante pourtant... mais je me suis quand même faite avoir, donc, je resserre encore davantage.. je ne sais pas à quel point je peux resserrer.. C'est çà qui a surtout été cassé en moi, pour ma part. Mais bon... Gs bisous ma belle, prends soin de toi <3

      Supprimer
    3. Exactement, il ne faut plus donner trop sans être sur de la personne... ce serait ce brûler les ailes encore une fois !
      Mais, maintenant, on y arriveras, tu y arriveras à faire confiance, tu mettras juste plus de temps :)
      Bonne belle soirée <3

      Supprimer
  8. Je compatis... Ca doit être l'année des ruptures amicales, cet hivers, j'ai fait le choix de ne plus voir la mienne, avec qui j'étais collée depuis 20 ans... (je l'ai connu à 11)
    Et quelques mois après, je suis persuadée d'avoir pris la bonne décision... Il y a des personnes qui ne peuvent que prendre, elles ne sont pas "mauvaises", elles ne peuvent simplement pas donner, et à terme, mieux vaut s'en séparer...
    Étrangement, je me suis rapprochée d'autres amies qui elles, sont dans le partage et je suis beaucoup plus heureuse aujourd'hui... Il t'arrivera la même chose!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis exactement d'accord avec toi ... !
      Depuis que je suis malade les choses évoluent beaucoup autour de moi, j'évolue et j'apprends à m'entourer des bonnes personnes. ça me sert au moins à ça ... :)

      Supprimer
  9. Je viens de découvrir ton blog et le premier article que je lis est celui-ci. Il résonne en moi, car j'ai l'impression que tu raconte mon histoire. La maladie fait évoluer beaucoup de choses et nous apprends à être plus mature... Bon courage !

    RépondreSupprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles