lundi 29 juillet 2013

Pourquoi mon corps n'écoute pas ma tête

Pourquoi, quand je veut aller mieux à tout prix et que je m'en donne les moyens mon corps ne suis pas...
Foutu corps de merde !!!!!! Les mois passent, le sourire avec...
Se battre, toujours, encore, pour au final ne même pas pouvoir passer un après midi à la plage avec ses amis... POURQUOI ?  Je me demande bien pourquoi.... 

Pardon petit corps, je ne t'ai pas écouté ces dernières années, je t'ai fais endurer beaucoup de choses, je sais, je m'en suis rendu compte ces derniers mois. Mais j'ai changé. Vraiment.
Je serais plus à ton écoute, je n'en ferais pas qu'a ma tête quand tu seras fatigué, promis je te laisserais te reposer, je ne t'imposerais pas autant de stress et d'émotions. Promis, je serais raisonnée, je ne sortirais pas tous les weekends jusqu’à pas d'heure, je me coucherais tôt, et je continuerais à te donner aliments bio, aloé véra, plantes, tout ce qui est sain et bon pour toi. Je continuerais à ne pas fumer et à ne pas boire. J'aurais un mode de vie exemplaire.

Mais s'il te plaît, libère-moi là, j'ai compris la leçon, 7 mois ça a assez duré. Je dirais même que tu commences à m'emmerder sévère à n'en faire qu'a ta tête. Je t'aime, je te chéris, je fais attention à toi, il te faut quoi de plus ?! Hein ?!
Dans un mois tout pile j'ai 24 ans, s'il te plaît laisse-moi pouvoir profiter de mon anniversaire paisiblement, sans que douleurs et instabilité soient de la partie. Laisse-moi reprendre le travail, pour mieux rebondir. Laisse-moi vivre ma vie.
Je me sens comme prisonnière, remplie de doutes et de questions. J'ai compris la leçon, il faut laisser parler ses émotions, ne pas le retenir, dire ce qu'on a sur le cœur, avoir un mode de vie sain, pratiquer la méditation, s'ouvrir à d'autres méthodes pour prendre pleine conscience de son corps et de ses ressentis. J'ai compris tout ça, je te promets. Et je continuerais, même après, surtout après.

Libère moi, je t'en supplie, parce que là, je craque.


22 commentaires:

  1. J'ai l'impression de m'entendre quand je lis ton article, c'est impressionnant, sauf que moi je sais de quel mal je souffre... Je te souhaite beaucoup de courage et que ton corps te laisse tranquille même si ce n'est pas toujours facile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Courage à toi aussi, on va bien finir par vaincre !
      Gros Bisous

      Supprimer
  2. si tu pouvais parler de mien aussi, de corps... j'en peux plus... :(

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais que trop bien ces instants où la maladie se rappelle à nous et laisse le corps mort de fatigue et bon à rien ! Pour ma part, j'ai appris à composer avec cela avec le temps même si cela n'est pas facile tous les jours... Je te souhaite plein de courage et espère de tout coeur que ton corps te laissera un peu de répit pour profiter de la vie comme tu l'entends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup et très bon courage à toi aussi !!!
      Gros bisous

      Supprimer
  4. Je te souhaite beaucoup de courage, je me répète mais ça doit pas être simple. Cependant lorsque je te lis, ça m'aide à mieux comprendre mon père qui est malade depuis des années et qui ne dit jamais rien, je me rends compte désormais à quel point il peut en souffrir (même si je m'en doutais, une vingtaine d'opérations en 10 ans, ça ne laisse personne intact).
    Je t'envoie plein de bises virtuelles et je pense à toi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'écris pour me soulager, mais si en plus ça peut aider les gens à comprendre les souffrances de leurs proches c'est une très bonne chose.
      Merci à toi, gros bisous

      Supprimer
  5. Courage courage ma belle, ça va aller. <3
    Bises.

    RépondreSupprimer
  6. C'est très émue que je laisse ce commentaire... Courage...

    RépondreSupprimer
  7. Je ne te connais qu'à travers ce blog mais je t'envoie plein de courage!! et je pense que ton corps va finir par t'écouter et repartir sur de bonnes bases ! En tout cas ça fait réfléchir, moi quand je n'écoute pas mon corps je monte à 17 de tension, il faudrait que j'arrive à écouter mon corps avant d'en arriver à une tension aussi haute... Je pratique aussi la méditation! Je te fais pleins de bisous et encore bon courage !
    Biz'
    Sarah'folle'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi qu'a force de l'écouter il va nous comprendre et se remettre en route comme il faut !
      Merci
      Bon courage à toi aussi, gros bisous !

      Supprimer
  8. Merci d'être venue commenter sur mon blog, j'espère que ton corps saura prendre des forces et te permettre de retrouver la vie que tu souhaites. Plein de courage à toi!

    RépondreSupprimer
  9. Courage! C'est difficile à croire en pleine crise, mais au bout d'un moment, on arrive petit à petit à faire la paix avec soi même. Mais c'est une longue route.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai les larmes aux yeux, parce que mon corps est en train de se mettre au diapason du tien en lisant çà... je ne compte plus le nombre de fois où je lui ai parlé et demandé de me pardonner... il est rancunier à un point, la dette devrait être payée...
    Je pense à toi ma belle, continue de t'accrocher, même si venant de moi, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité, surtout ces derniers temps.. mais il y a bien quelque chose qui permettra de délivrer nos corps... le cerveau met du temps à assimiler les changements (ne plus faire passer les émotions par le corps, mais les dire), c'est comme si on réapprenait à parler finalement et c'est comme un enfant, il n'arrive pas à parler du jour au lendemain, le cerveau imprime les nouveaux mots... le notre est en train d'apprendre à réagir autrement et à envoyer des signaux plus sympas au corps, en lui disant "hep hep hep ! elle a dit ce qu'elle avait sur le coeur, là, elle a posé des mots, alors interdiction à toi de lui faire subir quoique se soit" c'est imagé, mais c'est un peu le mécanisme. Il a fallu du temps à mon cerveau et à mon corps pour comprendre que j'étais en train de le réhabituer à la nourriture et que l'un sans l'autre, çà ne fonctionnerait pas. Là c'est pareil. Cà demande du temps. Quand tu te sens énervée contre lui, essaie de faire les exercices de respiration ou le bodyscanner. Plus on s'énerve, plus on génère du stress et plus le corps réagit... c'est un facteur déclencheur et aggravant. Je vais t'envoyer le mp ce soir, je n'ai pas été très bien ces jours-çi pour écrire. Je tiens à toi ma ptite brunette. On va y arriver, tiens bon... Je te fais de gs bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis complétement d'accord... Mais c'est tellement révoltant. J'ai du aller à la pharmacie là t'aleur, tu parles, 10min je me sentais déjà mal ... !!! C'est pas une vie de restée couchée en permanence ! Ras le bol !!!!
      Mais bon... !
      Tiens le coup toi aussi, je pense fort à toi ! Gros bisoussss

      Supprimer
  11. Courage, tu finiras par vaincre ou convaincre ton corps. Bises

    RépondreSupprimer

Je me ferais un plaisir de vous lire les filles