vendredi 29 juin 2012

Une brunette soupe au lait?


Etre soupe au lait:
S’emporter brutalement. Dès le XIVe siècle “soupe” désigne le bouillon épaissi. La nature du bouillon est alors souvent précisé. 
Dans la soupe au lait, le bouillon est donc remplacé par du lait. C’est par analogie avec le lait -qui monte et déborde inopinément lorsqu’il se met à bouillir- que l’expression “s’élever comme une soupe au lait”, attestée en 1737, s’est employée pour désigner le fait qu’une personne se mette rapidement et soudainement en colère.
Devenue par la suite (1808) “s’emporter (monter) comme une soupe au lait”, l’expression s’est “adjectivée”, en 1919, pour décrire le caractère d’une personne qui se met facilement en colère: être un peu soupe au lait.


Bref j'suis soupe au lait. 
Fougeuse, Excessive, Fort caractère, Montant vite dans les tours pour en redescendre tout aussi vite (pas de rancœurs)
J'aime ou j'aime pas, Tout ou Rien, Blanc ou Noir.



jeudi 21 juin 2012

Qui a la plus grosse ?!

Oui c'est à toi je parle, toi qui a:
- le meilleur boulot
- le plus beau dressing
- le meilleur mec / la meilleure nana
- la plus belle voiture
& j'en passe...

Mais on va où au juste ?!
Pourquoi t'a besoin de t'afficher, de te montrer, d'être le meilleur... Quitte à traiter les gens comme de la merde... 
Ah parce que tu crois que c'est comme ça qu'on réussi dans la vie ?! Vraiment ?! 
Sous prétexte que tu as toujours eu ce que tu voulais, l'enfant gâté de maman (avouons le, les gens: élevés simplement - humblement - étant confrontés dès le départ à la réalité de la vie, sont rarement comme ça) tu pourrais cracher à la tronche de tout le monde et tu voudrais qu'on t'excuse?! 
Humm NON.

NON je dis non ! Méchanceté gratuite, jalousie, médisance...
C'est quoi le but? Nous rappeler que ouai nous on a ni amoureux(se), ni vacances de rêves en prévisions, ni ceci, ni cela... Désolé, moi pour me sentir exister j'ressens pas le besoin de rabaisser les autres...
Et là est tout le problème. 

Pour exister tu veux crier crier haut et fort, tout bousiller sur ton passage, te mettre amis et famille à dos parce que " tu es heureux, fort, riche, comblé d'amour (ça reste encore à préciser) et moi, nous, on est de la merde " !

Je ne souhaite de mal à personnes, mais... désolé quand tu auras besoin de là moi je ne serais plus là. 
Bon courage.


jeudi 14 juin 2012

J'suis devenue conne !

Et merde je ne suis plus la petite fille gentille qui disait oui à tout, se pliant en 4 pour faire plaisir aux autres 
sans jamais penser à elle. 
A force de vouloir faire plaisir aux gens on devient celle qui sera toujours là... Oui mais moi ? Qui est là ?

Il y a un an: rupture plus que douloureuse, je me remets beaucoup en question et décide de tout changer... 
Niveau vie amoureuse mais pas que...

Fini le temps où Elo est toujours là toujours gentille quitte à se faire marcher sur les pieds. 
Lassée par beaucoup d'efforts j'ai décidé de penser à MOI avant de penser aux autres. 

Une soirée à laquelle je n'ai pas envie d'aller ? Je le dis, je ne me force plus et si mes amis ne sont pas contents tant pis...
Une remarque, une réflexion qui ne me plait pas? Je le dit haut et fort quitte à aller au clash !
Fini le temps où je garde tout pour moi quitte à m'en rendre malade !
Des relations amicales en mode " sens unique " : niet, je ne supporte plus ! 

Après des années à penser à " que vont dire les autres " ça fait tout drôle et la culpabilité est au rendez-vous...
Mais qu'importe ! Je sais que qu'au final ce sera bénéfique... !
Bien sûr certains diront que c'est égoïste, je répondrais que parfois c'est vital ....